Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 16:59

Sans-titre-1-copie-1.jpg

 

  • Le terme Survival Horror est souvent utilisé à mauvais escient. En effet, le Survival Horror est un sous genre du genre horrifique, un jeu d'horreur n'est donc pas forcément un survival horror mais un survival horror est un jeu d'horreur. Le terme est apparu avec Resident Evil mais le genre est né avec Alone in the Dark en 1992. Son âge d'or fût fin des années 90 et début des années 2000 avec des séries phares tels que Silent Hill, Project Zero ou Forbidden Siren. Le genre a ensuite subi une baisse de qualité puis une quasi-disparition en terme de triple A. 
  • A ce moment et même encore un peu maintenant, pour pouvoir jouer à de vrais Survival Horror, il fallait se tourner vers l'univers des jeux indépendants. Des jeux tels que Amnesia The dark Descent a été un des précurseurs d'une nouvelle vague de jeux.
  • Cependant, cette vague actuelle a tendance à primer sur de la surprise facile à l'aide de "jumpscare" plutôt qu'à primer sur l'ambiance afin de faire ressentir de la peur.

 

  • Dans les survival horror, l'ambiance horrifique mélée à la survie est primordiale. C'est pourquoi les jeux trop orientés action ou avec énormément de munitions ne méritent pas le terme de SH selon moi. Il n'y a pas de mécanismes spécifiques au Survival Horror. On peut très bien affronter les ennemis que l'on rencontre mais ce n'est pas forcément la bonne solution. Le tout est de ne pas rentrer dans la facilité, il faut toujours avoir un oeil sur notre santé, notre inventaire, nos munitions, ... Primer la fuite, se cacher, bref pouvoir trouver ses solutions secondaires plutôt que l'affrontement en face à face.
 
  • Dans ce blog, je testerai les différents jeux du genre, des plus connus aux jeux longtemps restés cachés du grand public, mais aussi ceux considérés comme tel par la presse ou certains joueurs et je donnerai mon avis sur la chose. C'est pourquoi, il sera tout à faire normal de trouver Bioshock, Left 4 Dead, Limbo, ...
  • Le but est donc avant de donner son avis sur le fait si un jeu est qualifiable d'un survival horror. Débattons ! Et tout ça dans la bonne humeur. Ca peut être plus intéressant qu'il n'y parait car pour certains jeux la chose est un peu floue, notamment ceux qui partagent différents genres ( Parasite Eve, Koudelka, Resident Evil 4, Condemned, ... ).
  • En dessous de la bannière se situe 4 catégories, elles permettent une recherche simplifiée des jeux testés sur le blog. Par conséquent, les jeux sont rangés selon mon avis. Les jeux horrifiques correspondent à ce que je ne considère pas comme des Survival horror. Quant aux Hors séries soient ils présentent les divers influences des SH, soient d'autres jeux vidéos dans un champ plus large mais soit en rapport avec la survie ( Dark Souls ) soit avec l'horreur ( Catherine ).

UD.jpg

 

J'ai quelques problèmes assez chiants avec l'apparition de mes images, je ne sais pas ce que Noelshack fait, j'essayerai de régler le problème assez vite

Published by test-survival-horror
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 13:54

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/46/1415710949-tew01.jpg

 

  • The Evil Within est un jeu hybride influencé par de multiples autres médias, que ce soit par d'anciens jeux fait par Shiji Mikami lui même ou d'autres jeux ou films d'horreur. On peut facilement remarquer l'influence de Resident Evil 4, de la série Silent Hill en général ou du récent The Last of Us. Je ne vais pas commencer à m'attarder sur les divers influences ou clins d'oeil présents dans le jeu, ce n'est pas le but ici.

 

  • Malgré le fait que The Evil Within s'inspire d'une grande panoplie d'autres jeux, il arrive tout de même à acquérir une certaine singularité. Shinji Mikami a mis dans ce jeu des éléments horrifiques qui ont déjà fait leurs preuves mais tout en rajoutant des éléments assez lourds-dingues. Je fais par exemple référence au nombreux pièges et autres mécanismes utilisés de manières répétées. Mais à trop vouloir réutiliser des mécanismes déjà vu dans d'autres jeux, le jeu se voit subir un manque d'inspiration sur de nombreux points. Mikami, nous a habitué à avoir quelque chose de nouveau à chacun de ses jeux, c'est Resident Evil qui a popularisé le Survival Horror, c'est Resident Evil 4 qui popularisé le TPS et j'en passe puisque des jeux comme Vanquish ou Dino Crisis sont aussi excellent dans leur genre. Dans ce jeu, on a pas de nouveautés, on a un Resident Evil 4 plus sombre, plus psychologique, plus gore, … Bref le Resident Evil 4 que l'on aurait pu avoir à l'époque. Même si l'idée est simple à la base, elle aurait pu être bien mieux amenée.http://image.noelshack.com/fichiers/2014/46/1415710954-tew03.jpg
  • Si déjà on passe outre le fait que le jeu pèche quand même techniquement que ce soit au niveau des animations, des graphismes ou encore de la hitbox, mon gros souci fut mon manque d'empathie envers les héros ou même les ennemis. On ne s'attarde que très peu sur Ruvik, Laura et ses parents. Personnellement j'ai eu plus d'antipathie pour Ruvik alors qu'il m'a semblé que le jeu voulait qu'on ait de la pitié envers lui en nous montrant son dur passé. Il en est de même pour les autres persos de l'aventure et plus précisément pour nos trois amis flics. Pour ce qui est de Joseph et Kidman, je met ça sur le dos d'un manque de rythme dans le jeu. On passe son temps à chercher nos compagnons et dàs qu'on les trouve on se retrouve séparés donc au final ce qu'il peut ou pas leur arriver nous importera que très peu puisque 'on apprend jamais à les connaître. Quant au héro, je n'ai pas réussi à me projeter dans sa peau, je ne serai l'expliquer, pourtant j'ai toujours aimé les personnages de Mikami.

 

  • Après je critique beaucoup le jeu négativement mais si au final je lui met un 7/10 c'est qu'il a quand même des choses pour lui. La bande son, bien que trop discrète reste de bonne facture, il manquerait juste à mon goût de bonnes musiques durant les combats de boss pour les rendre inoubliables car personnellement j'ai trouvé ces combats la plupart du temps insipides. D'ailleurs, en parlant de combat il en va de même pour les guns fight classiques, j'ai personnellement pris plus de plaisir à visiter les environnements ( en passant qui sont superbement détaillés et variés ) lors des moments calmes, cependant ces moments vont selon moi beaucoup trop souvent être gâchés par des combats sans réels intérêts. Après l'histoire reste sympa à suivre, les éléments scénaristiques se mettent en place de façon originale et certains événements sont bien pensés ( mur qui devient le sol, bandes noires, le filtre, j'ai aussi un coup de coeur pour la représentation de Laura, … ).

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/46/1415710952-tew02.jpg

  • Pour conclure, je dirai que le jeu reprend d'excellents points d'autres jeux vidéos, seulement le fait de les avoir mis ensemble n'a pas forcément eu l'effet d'une bombe. On se retrouve donc avec un bon jeu mais qui est bien loin d'égaler les autres séries du genre. Tout ça, à cause d'éléments mal exploités et d'un certains manquent d'originalité. Bref, Mikami nous a quand même habitué à mieux. Bon jeu mais pas indispensable.
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 00:23

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407021064-01.jpg

 

Dark Souls est un jeu développé par From Software ( Demon's Soul, Kuon, ... ) qui a su se faire un nom grâce à un parti pris atypique. C'est un action-RPG japonais dans un univers médiéval connu pour être un jeu très difficile. 

C'est parti pour une brève présentation.

 

Pourquoi le jeu est connu pour être si difficile ? Dans un premier temps, nous sommes lancés dans une histoire où nous ne connaissons rien, pourquoi sommes-nous là ? Que devons-nous faire ? La simple chose que l'on sait c'est qu'un jour une personne sortira de l'asile des morts vivants ( début du jeu ), quittera cet endroit dans le but de réaliser une certaine quête.

Pour bien connaître le background, l'objectif du jeu, le chemin à suivre, ... il sera impératif de parler aux différents pnj sur place mais aussi de lire la description de la multitude d'objets à récupérer. Outre ces deux choses, aucune autre cinématique que celle du début du jeu n'expliquera l'histoire. 

Alors ce que l'on sait de l'histoire au début, c'est qu'une malédiction ravage la population, ceux qui ont la marque de la malédiction ne peuvent pas mourir et sont envoyés dans un asile des morts-vivants afin d'attendre la fin du monde. Voilà c'est tout !

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407021072-02.jpg

Ensuite, le jeu est basé sur un "die and retry" MAIS on réaparait, quand on meurt, non pas dans la dernier zone visitée mais au dernier feu ( fait office de sauvegarde, de récupération de vie et de plein d'autres choses ). Or, à chaque que l'on s'installe dans le feu tous les ennemis ( mis à part les Boss ) réapparaissent. En plus de ça, la mort nous fera perdre nos points d'expérience en notre possession ( servant à augmenter notre niveau, réparer nos armes et à acheter des objets, bref à  peu près tout ). Le jeu nous laisse une chance de récupérer nos poins d'xp en allant à l'endroit où l'on s'est fait tuer, cependant si on meurt une 2e fois sans les avoir récupérés, ils seront définitivement perdus. On meurt logiquement quand on a plus de vie, mais cette vie peut être restaurée car à des fioles, limitées et donc précieuses.

 

Le gameplay prend un certain temps à prendre en main car il est assez "lourd". Il est cependant simple à comprendre, on a 2 touches pour attaquer, une pour lever son bouclier et une autre pour contrer. On rajoute à ça une roulade avec des frames d'invulnérabilité pour esquiver les coups et nous avons là tous les éléments à disposition pour réduire en bouilli n'importe quel boss ( ou pas ! ). A savoir que tous les coups sont esquivables donc le niveau bien qu'il ait son importance, n'empêchera pas d'affronter certains montres. Donc ici, contrairement à d'autres RPG pas besoin de passer des heures pour augmenter son niveau à cause d'un boss qui nous bloque. Ensuite, en plus de notre barre de vie, on possède une barre d'endurance qui servira à taper, courir, faire la roulade et à se protéger avec le bouclier. Elle remonte tout seul au bout d'un petit laps de temps mais si cette dernière vient à tomber à 0, on sera nu face aux ennemis et la vie descendra en moins de deux.

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407021078-03.jpg

Le système de jeu est très bien pensé, car on peut équiper son perso comme on le souhaite, pour ma part je privilégie un faible équipement pour être plus rapide et avoir des roulades plus efficace mais en contre parti si je me prend un coup de plein fouet ça pique ! Alors que d'autres pourrons privilégier les grosses armures avec les grosses armes. On peut aussi laisser de côté les armes pour utiliser de la magie ou de pyromancie, bref Dark Souls ne manque pas de choix.

Le jeu possède aussi un système en ligne. On peut laisser durant le jeu des messages sur le sol pour les autres joueurs du genre "attention, danger devant", "passage secret", "Bon courage". Et on peut laisser une marque sur le sol dans le but d'invoquer un autre joueur pour qu'il nous aide par exemple durant un combat de boss. D'ailleurs, quand nous sommes dans une forme humaine, des autres joueurs pourront s'immiscer dans votre partie pour essayer de vous tuer pour récupérer de l'humanité.

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407021093-05.jpg

"Les boss sont particulièrement réussis !"

 

On rajoute à ça, un univers avec des monstres coriaces avec des patterns différents, des pièges posés un peu partout et des boss colossaux. Et c'est parti pour des nombreuses heures de rudes épreuves.

 

Les environnements sont extrêmement variés, les ennemis inspirés, la bande son sublime, l'histoire et le background vraiment intéressants. Cependant, le jeu souffre techniquement au niveau des graphismes et subit quelques ralentissement. 

Le point noir du jeu est pour moi, les allers-retours pour les boss, car comme dit précédemment si on meurt, on retourne au feu et on a tout le chemin à refaire avec tous les ennemis de bases à retuer. Or, le jeu prône que l'on apprend de nos erreurs ( chose louable ), cependant, il arrive très souvent que l'on ne meurt pas à cause d'une erreur mais juste parce que le jeu est mal pensé à certains moments. Déjà, certains coups des ennemis traversent les parois ( bien rageant ça ! ), on aura sûrement besoin de plusieurs essais pour commencer à connaître les patterns des boss et à élaborer des stratégies ( et pas de tester certains types d'armes car on a pas envie de refaire le trajet à cause d'un simple essai ), certains pièges ou endroit sont justes abusés ( exemple : la caverne de cristal avec des passages dans le vide invisible ! Ou une mort obligé à un certain boss ). 

Pour tout connaître, n'ayez pas hontes de faire des petites recherches sur internet, car de nombreux recoins sont difficilement trouvables, il en est de même pour le DLC, certains passages se débloquent que si on a fait et pas fait certaines actions avant mais rien nous l'informe.

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407021090-04.jpg

"Le level design est des plus travaillé"

La difficulté ne me dérange pas, mais quand on meurt alors qu'on a pas faire d'erreur c'est là que le jeu deviendra rageant. Cependant, en tout cas pour ma part, quand on meurt on retourne tout de suite à l'assaut, c'est le genre de jeu où on se dit "bon allez encore deux essais et j'arrête" mais finalement au bout d'une heure tu essayes encore. Bref, c'est addictif et quel sentiment de joie quand on réussit à parvenir au prochain feu où à tuer un boss ! Il y a encore des choses à améliorer, notamment une plus grande fluidité, de meilleurs graphismes et un gameplay un peu plus varié et ça serait excellent. Il me tarde de me mettre à Dark Souls 2. Un gros coup de coeur de la génération avec plus de 100 heures de jeu au compteur.


Exemple d'une musique que vous allez rencontrer dans le jeu, épique non ?

Published by test-survival-horror - dans Hors série
commenter cet article
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 14:18

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/51/1387721480-g01.jpg

  • Galerians est sorti en 2000 sur Playstation. C'est un jeu reprenant le gameplay d'un Resident Evil ( Caméra fixe et plan détaillé ) dans un univers steampunk. Il est fortement inspiré du film d'animation Akira et c'est le dessinateur du manga "MPD Psycho" qui s'occupe du character design que l'on peut admirer dans les artworks.
  • On contrôle Ryan qui se réveille dans un hôpital après avoir subi d'étranges expériences qui lui procure des pouvoirs télékinésiques. D'étranges visions et une mystérieuse fille lui parle au travers de son esprit,  Il part donc en compte de sa mémoire et de la raison de sa présence dans ce lieu.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/51/1387721483-g02.jpg

  • Le jeu se base comme un Resident Evil, on se doit de trouver des objets clefs pour avancer et ainsi de suite. Cependant, les pouvoirs doivent être rechargés à l'aide d'injection et une barre qui est en constante diminutation se doit d'être rechargée assez souvent pour éviter une perte de contrôle des capacités psychiques du héros pouvant entraîner sa mort si on utilise pas un médicament à temps. Or ces médicaments sont assez rares et nécessiteront de bien énocomiser. Il faut donc être prévoyant et bien gérer ses sauvegardes car il ne sera pas impossible de recommencer un niveau à cause d'un manque de médicaments.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/51/1387721487-g03.jpg

  • Pour ce qui est de mon avis, c'est un bon coup de coeur, l'ambiance est par moments assez dérangeantes bien que le jeu ne soit pas qualifiable de survival horror car l'univers n'est pas horrifique. Cependant, la gestion de notre inventaire, l'histoire d'ordinateur et de pouvoir psychique, le design punk des persos et l'univers rendent le jeu très intéressant.
  • Le petit bémol c'est que certains événements ne se déclencheront qu'après avoir fait certaines actions, ce qui entrainera beaucoup de demi-tour dans un niveau, et quand on sait que les médicaments sont rares c'est pas évident de tout gérer à la fois. Malgré la présence de 3 CD, le jeu est assez court mais beau pour l'époque et ne s'essouffle pas particulièrement. Bref, essayez le :)
  • PS : Il existe une suite du jeu et un film d'animation retracant l'histoire du premier épisode.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/51/1387721492-g04.jpg

Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 13:45

A cause d'une culture videoludique differente de la notre, beaucoup de jeux vidéos japonais ne sortiront pas de la frontière. Parmi ces jeux, on trouvera énormément d'RPG, de jeux érotiques ou de dragues mais ceux qui nous intéressent particulièrement ici ce sont les jeux d’horreurs.

En général, les bons vieux survival horror arrivent à se démarquer du lot notamment Kuon, Rule of Rose ou encore Project Zero, bien que ce dernier soit un cas à part avec l’annulation de l’exportation de son quatrième épisode en dehors du pays.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/35/1377700794-pz4.png

"Sorties du jeu annulée en Europe et Aux Etats-Unis sous prétexte que ce dernier possède quelques bugs pouvant gêner la progression dans l’aventure."

 

Clock Tower premier du nom n’est aussi jamais sortie du Japon, Les Etats Unis ont d’ailleurs intitulé le 2e épisode « Clock Tower » laissant penser qu’il n’y avait aucun épisode sorti jusqu’à présent. Les développeurs corrigeront le tire en sortant une version Playstation du premier épisode intitulée « The first Fear ».

Parasite Eve n’est quant à lui jamais sortie en Europe, quant au dernier épisode de la série « The 3rd Birthday » il n’a pas été traduit en français.

Catherine, quant à lui, même si ce n’est pas un survival horror, a mis pas mal de temps à sortir en Europe. En même temps pour une grande partie des joueurs, entre jouer à un jeu de guerre ou à un jeu de reflexion le choix est malheureusement vite fait. Rares sont donc les éditeurs donnant leur chance à des titres comme ça et je remercie ceux qui le font.

 

Mais ici ce qui nous intéresse c’est un genre de jeu très peu rependu en Occident : Les visuals novels ( ou aussi Sound novels ). Sorte de livres interactifs ou seuls nos choix à la suite d’une conversation influencera l’histoire. Autant dire qu’essayer de convaincre un joueur Lambda je jouer à ce genre de jeu sera difficile, surtout si ce dernier sort a un prix plein.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/35/1377701286-ik.png

  • Imabi Kisou est le titre qui me vient le premier à l’esprit. Ce jeu avec un synopsis aguicheur : «Hiroki décide pour des raisons personnels de faire une enquête sur une mystérieuse drogue, or depuis le début de son enquête tous ses amis meurt au fut et à mesure dans d’étrange circonstance ». 
  • Le jeu se base sur une image fixe et des jeux de son ( et quelques fois des vidéos ), des acteurs retouches sont utilisés rendant l’expérience de jeu encore plus morbide qu’habituellement. Le problème c’est que le jeu est entièrement en japonais et donc à moins de répondre au hasard aux différents choix que nous proposera l’histoire il ne sera pas évident de profiter pleinement de ce jeu.

 http://image.noelshack.com/fichiers/2013/35/1377701522-hi.png

  • Autre série beaucoup plus connu pour les fans d’animation japonaise, il s’agit des titres d’ « Higurashi No Naku Koro Ni » dont contrairement aux précédents a quand même un jeu de sortie en France sur PS2, traduit par une petite équipe.
  • Mais un sur l’ensemble de la série ça fait peu, la série consiste à résoudre une enquête en incarnant des jeunes d’un village de la campagne japonaise. Le jeu et même l’anime ont su se démarquer grâce a deux aspects opposés. D’un coté les personnages sont dessinés d’une façon assez enfantine et mignonne si on peut dire alors que d’un moment à un autre pour une cause expliquée dans le scenario différents persos passeront dans une phase d’hystérie et de violence retranscrit par un dessin différent. Bref un titre atypique mais original.

 

  • On va finir par la série des Twilight Syndrome qui quant à elle n’est pas un visual novel ( enfin pas entièrement ) mais possède énormément de dialogues pouvant rebuter les joueurs. Le principe est d’incarner trois lycéennes qui enquêtent sur des évènements surnaturels. Bref un encore un jeu fortement influence de la culture asiatique.

 

Je pourrai encore en citer quelques-uns mais je ne le ferai pas, car pour moi; ces trois titres sont pour ma part les plus intéressants. Mais il faut savoir que le Japon regorge de ce genre de jeu et ca même dans les consoles portables. Certes ce n’est pas des survivals horror mais l’ambiance a l'air tout de même pour la plupart excellente.

 

Bref, maintenant pour que des titres comme ça sortent dans nos contrées, faut-il encore que la mentalité des joueurs voient autres choses que des jeux d’actions et s’ouvrent à d’autres genres mais ça on est loin d’y arriver.

 

Exemple d'autres jeux : Yasoukyoku 1 et 2, Newspaper of fear, Nanatsu no Hikan, ...

 

Published by test-survival-horror - dans Hors série
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 22:25

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/26/1372365808-the-last-of-us.jpg

 

  • The last of Us est un jeu vidéo développé par le studio naughty dog surtout connu pour la série « Uncharted », « Crash Bandicoot » et « Jak and Daxter ».
  • Déjà catalogué dans le genre survival horror avant même d'avoir des vidéos de gameplay, The last of us a intringué beaucoup de monde, que ce soit des fans d'horreur que les joueurs lambda.
  • Dedans, on contrôle Joel qui est chargé d'amener une jeune fille, Ellie, en dehors d'une ville fortifiée. Ça aurait pû être une tâche assez aisée si quelques années auparavant une mystérieuse infection n'avait pas transformée une grand partie de la population en espèce de monstres ayant des excroissances de champignons sur la peau augmentant, par la même occasion, l'agressivité des gens au delà de l'imaginable.
  • Nos héros vont donc devoir affronter ces monstres mais aussi des humains n'ayant plus aucun scrupule de tuer des survivants pour récupérer leurs affaires.

 

Un aspect survie développé

 

  • Le jeu a souvent été présenté comme étant un jeu de survie et pour notre plus grand bonheur c'est bien le cas. Les armes de mêlées sont cassables, les armes à feu ont des munitions limitées, les ennemis peuvent nous tuer en une attaque, … De plus, tous nos objets ne sont pas disponibles à l'aide d'un simple bouton. Par exemple, on ne peut porter qu'un nombre d'armes limitées, pour pouvoir s'équiper d'un autre arme il va falloir passer par son sac à dos et tout ça en temps réel ( idem pour créer des objets ( trousses de soin, armes, … )).  
  • Donc enfin un jeu où il faut réfléchir avant de s'aventurer dans une zone, pour cela Joel dispose d'une bonne oreille qui lui permet de repérer les ennemis. Mais ça ne sera pas si évident car les humains, quant à eux, font beaucoup moins de bruits.
  • Il vaut mieux privilégier l'infiltration plutôt qu'au rentre dedans car comme dit précédement des ennemis peuvent nous tuer en un coup, dès que les ennemis sont en grand nombres, il vaut mieux s'échapper pour survivre.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/26/1372365781-the-last-of-us-1.png

 

  • Concernant la durée du vie, une bonne dizaine d'heures devront être faites pour finir le jeu. Une durée de vie qui peut être énormément augmenter si on souhaite récupérer des vivres et autres objets. Vous l'aurez compris, pour pleinement profiter de ce jeu, il faut prendre son temps, admirer le game design ( tout droit sortie de l’œuvre « Je suis une légende » ).
  • Les graphismes sont d'une grande beauté, que ce soit au niveau des personnages, que de l'environnement ( qui sont très variés soit dit en en passant ).
  • Niveau histoire, ça reste du classique mais ce qui a été le plus mis en avant c'est le comportement des protagoniste qui ont tous quelques choses pour eux qui font qu'on les apprecie.
  • Le jeu possède un mode multi que je n'ai pas encore essayé car je ne trouve pas ça très intéressant pour ce genre de jeu. Bref à suivre pour ça.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/26/1372365767-tlou01.jpg

 

Mais alors est-ce un survival Horror ?

 

  • Les points précédents prouvent que le jeu est clairement un jeu axé sur la survie. Mais quand est-il du côté horreur ?  
  • Il est vrai que le jeu possède quelques passages assez stressant, surtout quand le héro est tout seul dans un endroit sombre. Mais globalement, étant donné que le héro est souvent accompagné et en plus dans des endroits souvent éclairés, il est donc très difficile de classer le jeu dans un survival horror.
  • En effet, les moments stressants se comptent sur les doigts de la main, donc ça ne suit pas sur la longueur ( Va t-on dire que Devil May cry 3 est un jeu de plateforme sous prétexte que le jeu possède quelques phases du genre ? ). Donc pour ma part, c'est un excellent jeu dans un environnement assez malsain mais qui donnera que rarement des frissons. Mais ça ne change pas le fait que l'on ait un excellent jeu qui pourra facilement être qualifié comme une des meilleures exclusivités PS3.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/26/1372365760-tlou02.jpg

 

Points négatifs

 

Une IA un peu à la ramasse et j'aurai bien voulu un bestiaire plus développé.

 

Anecdote : Des numéros indiqués dans le jeu mène en fait à des téléphones roses.

 

Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 14:33
  • De plus en plus de jeux d'horreur sont annoncés ces temps ci. Avec une bonne partie d'Amnesia like mais aussi des titres sortant de l'ordinaire. Je vais mettre dans cet article les jeux qui m'interessent le plus.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/14/1396698726-sh01.jpg

DreadOut : DreadOut est un jeu indépendant indonésien influencé par Project Zero. On y retrouvera des ectoplasmes, mais l'appareil photo de Project Zero sera remplacé par notre meilleur ami : Notre bon vieux portable.

On contrelera une étudiante qui, avec ses ami(e)s, passeront par une ville hantée lors de leur vacances.

 

Site Officiel : Sortie prévue sur PC, Mac et Linux.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/14/1396698729-sh02.jpg

The Evil Within : C'est un triple A créé par le créateur de Resident Evil. Il reprend les même bases que Resident Evil 4 dans un univers plus glauque, pour ne pas dire Silent Hillesque.

On contrelera un inspecteur qui devra enquêter sur un masacre dans un hôpital psychiatrique.

 

Site Officiel : Sortie prévue le 29 août 2014 sur PC, PS3, Xbox 360, PS4, Xbox One.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/14/1396698731-sh03.jpg

Shadow of The Eternal : Suite spirituelle de "Eternal Darkness" sortie sur Gamecube. Ce jeu indépendant va reprendre les mêmes bases, c'est à dire se concentrer sur l'état mental des différents héros de différentes époques qui seront tous témoins d'une horreur lovecraftienne.

 

Facebook : Sortie prévue sur PC et WiiU dans un premier temps.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/14/1396698733-sh04.jpg

Draugen : Jeu indépendant à la première personne influencé par les mythes nordiques et de Lovecraft. On y controlera un photographe qui arrivera dans un village avec aucune âme qui vive, enfin presque.

 

Site Officiel : Sortie prévue sur PC, Mac, Linux, PS4 et Xbox One.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/14/1396698741-sh05.jpg

Sacrilegium : Très peu d'info sont données sur ce titre depuis un moment mais il n'en reste pas moins un des titres qui m'intriguent le plus. On se déplacera dans un univers gothique remplis d'étrangetés.

 

Site Officiel : Sortie prévue sur PC, Mac, PS3 et Xbox360.

 

Published by test-survival-horror - dans Informations
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 18:50

http://img854.imageshack.us/img854/4020/fatalframe3.jpg

 

Titre européen : Project Zero

Titre japonais : Zero

Titre américain : Fatal Frame

Développeur : Tecmo

  • La série des Project Zero a réussi à se faire un nom dans le milieu du Survival Horror alors que d'autres étaient au sommet de leur forme, en effet dans les années 2000, Silent Hill avait sorti les excellents 2e et 3e épisode sans oublier Resident Evil Code Veronica. Donc autant dire que c'était loin d'être facile de se faire un nom.

  • Qu'est-ce que Project Zero ? Pour vulgariser un peu, c'est un appareil photo, des héros "faibles" et un lieu hanté rempli de fantômes ( ou Yurei pour le terme japonais, quoi vous connaissez pas ? Mais si ! Souvenez-vous de Ring et Ju-on, les fantômes qui ont bouleversé votre jeunesse et bah c'est ça des Yurei ! )

  • Donc pour approfondir, une personne est piégée dans un lieu à cause d'une malédiction ( je vous laisse la joie d'en trouver la cause ) et recherche un être cher à ses yeux. Pour s'en sortir, on doit essayer de survivre aux différents esprits vengeurs.

  • Donc au programme, femme avec la tête retournée, tête volante, des rampants, des déchictés, des enfants, des vieux, bref personne n'a était épargné. Pour affronter cette horde de Yurei, on a un seul appareil photo qui a le pouvoir d'exorciser les fantômes.

  • On se déplace à la 3e personne et une fois que l'on utilise l'appareil on se retrouve à la première personne, de quoi donner une ambiance des plus stressantes.

http://img24.imageshack.us/img24/5659/143301.jpg

 Project Zero 

 

  • Le frère de Miku, est parti enquêter sur la disparition d'un romancier qui étudiait un manoir soit disant hanté à la recherche d'inspirations pour son prochain roman. Miku voyant que son frère n'est jamais revenu part à son tour à sa recherche, et découvre alors que dans ce manoir se déroule des choses plus qu'étranges
  • Il faut savoir que ce premier opus se base soit disant sur des faits réels. Sur les événements qui se sont passés dans la manoir Himuro où le chef de famille aurait assassiné tous les habitants du manoir. Cependant, Makoto Shibata, le producteur de la série, dit s'être inspiré de deux légendes urbaines mais ne mentionne pas les événements du manoir Himuro.
  • Le but du jeu est donc de retrouver son frère en explorant le manoir. Pour celà, il va falloir résoudre divers énigmes et découvrir pourquoi l'endroit est devenu hanté. Comme dit précedemment, au cours de l'aventure on affrontera divers fantômes, on peut affronter plusieurs fois divers fantômes jusqu'à découvrir la raison de sa mort et l'exorciser complément. L'apparition des fantômes est globalement scriptée sauf pour les fantômes peu importants pour la progression de l'histoire, ces derniers pourront apparaître à n'importe qu'elle moment. Pour ce qui est des apparitions et des jumpscare, ils sont très bien utilisés et pas en sur-nombre, il n'y a pas vraiment de musiques dans le jeux mais surtout des bruitages qui sont tous simplement excellents et qui mettent bien dans l'ambiance.
  • Niveau gameplay, les déplacements sont longs mais c'est loin d'être dérangeant dans le genre. L'appareil photo est très plaisant à utiliser, il peut être amélioré grâce à des lentilles et autres pouvoirs. Il est intéressant de savoir que le visage de Miku est différent selon la version japonaise et la version américaine.

http://img209.imageshack.us/img209/5762/sanstitre3vy.jpg

Project Zero II : Crimson Butterfly

 

  • Mio et Mayu, deux jumelles, se trouvent dans une forêt, un lieu où les deux soeurs allées souvent jouer durant leur enfance, cependant il est aussi le lieu où Mayu a eu un accident la blessant sérieusement à la jambe. Alors qu'elles discutaient, Mayu est attirée par un mystérieux papillon écarlate au coeur de la forêt. Mio en essayant de la rattraper découvre un village qui était censé avoir disparu il y a des années suite à un mystérieux événement. 
  • Project Zero 2 reprend les même mécanismes que le premier opus. Ce qui fait que les graphismes, la bande son, et l'histoire sont toujours aussi bien travaillés. Cependant, niveau ambiance le jeu fait moins peur que son prédécesseur, cependant la relation entre les jumelles est intéressante. Contrairement, au premier volet, on circule au travers d'un village délabré, on visitera donc divers demeures, ce qui donne un champ d'action plus élevé que précédemment.
  • Globalement le jeu reste tout aussi bon, on trouvera des ennemis charismatiques, une relation entre les héroïnes très émouvantes, un ending excellent ( Chou de Tsukiko Amano ). Tout comme le premier épisode le jeu sera composé de plusieurs fins différentes. A savoir que la Xbox possède une version Director's cut qui est composée d'une nouvelle fin, d'accessoires supplémentaires, ....Un remake est aussi sorti récemment sur Wii. 

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/19/1368102672-fatalframeiiipromo3.jpg

Project Zero III : The tormented

 

  • Rei est photographe, et est entrain de prendre des photos d'une demeure supposée être hantée avec l'aide de son assistante Miku ( cf PZ 1 ). Lors de son exploration, elle rencontre une silhouette de son mari censé être mort il y a quelques temps de celà suite à un accident de voiture. Suite à celà elle reprend ses esprits et les deux héroïnes rentrent chez Rei. Or depuis cet événement, chaque nuit, elle se mettent à avoir des cauchemars dans lesquelles, à son terme, un étrange tatouage ne cesse de progresser le long de leur corps.
  • Comme les deux épisodes précédents, ça reprend le même principe, donc je ne vais pas m'étendre sur ce point car même si on pourra critiquer le manque de nouveautés le tout reste tout aussi excellent qu'avant. Le thème de l'ending est encore, pour notre plus grand plaisir, assuré par Tsukiko Amano ( Koe ).
  • L'originalité de cet épisode, c'est que ça reprend plus ou moins le système de Silent Hill 4 : The Room. En effet, on va alterner entre phase réelle et rêve, d'un côté on enquêtera sur le manoir hanté, d'un autre on essayera de résoudre le mystère sur ses différents rêves.
  • On pourra contrôlera trois personnages différents avec des anecdotes des anciens épisodes, en effet, Miku retrouvera des environnements du manoir Himuro, Kei est l'oncle de Mio et Mayu sous oublier Rei. Chaque personnage ont des capacités différentes : Mayu peut se faufiler dans des endroits étroits et Kei peut pousser des objets lourds. D'un autre côté, le scénario de Kei favorisera un peu l'infiltration puisque un ennemi invincible le suivra.tout au long de l'aventure ( par intermittence rassurez-vous ). De plus, chaque personnages auront des capacités différentes sur l'appareil photo comme le ralentissement du temps, un flash, ...
  • Tout comme Silent Hill 4, notre appartement sera victime de choses de plus en plus louches. Le lieu que l'on croyait sûr finira rapidement par devenir aussi angoissant que nos rêves. 
  • Pour conclure, cet épisode est tout aussi bon que les autres, on retrouve des boss charismatiques, des phases d'enquête, plusieurs persos jouables, cependant ce que l'on pourra critiquer et qui est d'ailleurs aussi présent dans les anciens épisodes c'est que repassera énormément dans les même lieux. Puisqu'à chaque rêve on pourra revisiter tous les lieux dans le but de récupérer des provisions ( soins et pellicules ). 
  • Cette série est donc pour moi, une des meilleures dans le monde des survival horror et ça serait un blasphème de ne pas y jouer.

http://img5.imageshack.us/img5/1075/25921f.jpg

 

Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 21:23
http://img21.imageshack.us/img21/3307/residenteviloutbreakfile.jpg
  • Avant de lire cette article veuillez cliquer ici svp : OST  ça vous donnera une petite idée de la bande son du jeu.
  • Les Resident Evil Outbreak sont des survival horror édités et développés par Capcom respectivement en 2002 puis en 2005. 
  • Les épisodes se passent durant la contamination de Raccoon City, on contrôle huit civils qui étaient tous dans un bar durant la propagation de l'infection. Tout ce passait très bien jusqu'au moment où le barman se fait mordre par un zombie. Le barman sacrément amoché réussit à la repousser dehors et referme la porte. C'est là que l'histoire commence, notre but sera de s'enfuir de différents lieux tout en résolvant des énigmes et en aidant nos deux coéquipiers en difficulté. 
  • Le jeu se voit possèder une assez grosse durée de vie si on compte le finir à 100%, il y a des artwork, des OST, des costumes, ... à débloquer selon différentes conditions. Donc pour finir le jeu à fond, il faut faire chaque mission ( 5 par jeux sachant que la première de Resident Evil Outreak file 2 est un tutorial, foutage de gueule ? mais non voyons ) et on doit faire chaque mission avec chaque perso et dans les différents modes de difficulté.
  • Les modes de difficulté élevé voit les ressources limitées, notre vie diminuer plus vite et ceci avec de nouveaux ennemis qui sont logiquement plus forts.
  • Vous l'aurez compris le but des Resident Evil Outbreak est de survivre avec ou sans ses coéquipiers mais ça ne sera pas si évident que ça car les ennemis reviennent à l'infini et il y a des énigmes à résoudre sans oublier un taux de contamination qui quand atteindra 100 entraînera une mort assurée puis une transformation en zombie. Ce système aurait pu être intéressé mais le premier Outbreak voit son mode en ligne totalement supprimé alors que c'était l'intéret premier du jeu. Continuons niveau survie, on peut ramasser énormément d'objets que ce soit un balais ou un magnum. Tout est bon pour se défendre, cependant sauf exception on ne possède que 4 places dans son inventaire donc en clair une place pour l'arme, une autre pour les munitions, une autre pour un soin et la dernière pour un évantuel objet clef. Ce système équivaut a très bien choisir ses coéquipiers qui ont tous des capacités différents, par exemple Yoko se montre très intéressante car elle peut emporter 4 objets supplémentaires, Cindy peut stocker des herbes, Alyssa peut crocheter des serrures et ainsi nous éviter de chercher divers clefs, ...
  • Donc niveau survie, le jeu est une réussite et sera un bon challenge, d'autant plus que quand on pense avoir fini un niveau on aura souvent à faire à un boss assez musclé. 

http://img18.imageshack.us/img18/2048/reout.jpg

 

  • Niveau ambiance, on retrouve des niveaux cultes de Resident Evil 2 et 3 notamment le commissariat, le laboratoire souterrain, l'hôpital, ... mais aussi de tout nouveaux comme l'université, le zoo, le métro, ... Les musiques sont excellentes, il ne faut pas se mentir, on retrouve clairement l'univers de Resident Evil et tout ce qui a fait sa réussite. Donc c'est que du bon.
  • Le bestiaire y est énorme, on retrouve les ennemis cultes de la saga mais avec de nombreux nouveaux qu'on aura le plaisir de découvrir en explorant par exemple le zoo avec un éléphant, des lions, ...
  • Cependant, le jeu possède quelques défauts non négligeables comme des temps de chargement très très longs et une IA qui en fait parfois qu'à sa tête et qui part n'importe où. Et quand on le revoit en danger on prendra assez vite pitié et on lui donnera un de ses précieux soins.
  • Je pense clairement que si Capcom ferait un 3e volet sur les consoles next gen alors que le réseau y est maintenant bien développé le jeu remporterai un bon succès. Mais bon, il ont préféré nous pondre un Operation Raccoon City très centré sur l'action tout en oubliant ( encore une fois ) l'aspect survie.

http://img9.imageshack.us/img9/1208/residenteviloutbreakfili.jpg

Cours !!!!!!!!!! 


   
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 00:38

http://img545.imageshack.us/img545/9912/condemned2.jpg

 

Nom : Condemned : Criminal Origins

Editeur : Sega

Développeur : Monolith Productions

Date de sortie : 2005 ( Xbox 360 ), 2006 ( PC )

Genre : Thriller psychologique, Survival Horror

 

  • On contrôle un agent du FBI, l'agent Thomas, spécialiste en matière de tueurs en série. Il est dès le début de l'aventure envoyé sur une scène du crime. Le décor est rapidement posé, on enquête dans une zone désafectée, peu éclairée, des rats se sont appropriés les lieux, on arrive ensuite sur le lieu du crime, nous montrant une scène guère ragoutante ... notre enquête commence. Très peu de temps plus tard, l'agent du FBI et deux de ses collègues découvrent que le présumé tueur est encore sur les lieux du crime. Les trois hommes se séparent et se mettent à la recherche du suspect. C'est alors que l'on entre dans un univers malsain remplie de junkie extrêmement violent qui feront tout pour freiner notre progression. Le tueur finit par prendre Thomas au piège, prend son arme et tue les deux autres agents qui viennent de le rejoindre ...
  • Thomas se réveille dans son appartement et il est prévenu par un mystérieux homme que la police le recherche pour le meurtre de ses collègues. Il décide donc de prouver son innoncence en recherchant, avec l'aide d'une spécialiste de laboratoire, ce tueur ... mais les événements risquent de se compliquer rapidement. 

 

http://img707.imageshack.us/img707/632/b34e.jpg 

 

  • Le jeu est clairement influencé par des films policiers, en effet, pour progresser dans notre enquête, l'utilisation d'outils d'analyse ( Scanner, Lampe à UV, ... ) est promordiale. Un indice nous amènera un endroit et ainsi de suite. L'ambiance glauque du jeu est similaire à celle présente dans le film Seven de David Fincher avec entre autres Morgan Freeman et Brad Pitt mais aussi du Silence des agneaux avec Jodie Foster et Anthony Hopkins. On retrouve donc cette univers sombre, grisâtre, délabré, un environnement mis en valeur avec des bruitages de qualités ( Bruit de pas, chuchottements ) nous mettant dans l'ambiance et augmentant notre stress, il est important à préciser que le jeu est assez court mais propose des environnements variés tous plus inquiétant les uns des autres, ce jeu a d'ailleurs créé des scènes cultes dans le monde du survival horror mais je vous laisserai le découvrir en espérant que votre curiosité vous poussera à y jouer. Je parlais à l'instant d'une influence des films policiers pour l'utilisation des outils qui nous fera penser aux Experts, cependant le jeu se voit plus crédible que les policiers que l'on peut voir dans cette série car les personnages sont loin d'avoir une gueule d'ange, ce sont des personnes américains, c'est à dire en surpoids et particulièrement mal habillés ( mais non ce ne sont pas stéréotypes -_- ).

 

http://img560.imageshack.us/img560/5735/1130432919.jpg 

 

  • Le début du jeu ne m'a pas particulièrement convaincu mais plus on avance plus l'histoire deviendra intéressante car elle se trouvera plus compliquée qu'on aurait pu le croire, la fin nous laissera d'ailleurs assez perplexe car elle reste assez flou nous laissant imaginer quelques conjectures. Comme dit précédemment le bestiaire se composera de junkies, nos affrontements seront très violents, notamment lors des combats avec des armes aux corps à corps, d'ailleurs en ce qui concerne les armes à feu, ces dernières sont assez rares et possèdent peu de munitions donnant un aspect survie fort agréable au jeu, les ennemis sont particulièrement intelligent, ils se cacheront derrières des murs pour pouvoir mieux nous surprendre, attaqueront en groupe mais ils pourront se frapper entre eux tellement l'envie d'avoir notre cher héro est intense.  Un taser sera aussi présent, il nous sera surement d'une grande utilité dans les mode de difficulté élevé. 
  • Niveau rejouabilité, ça reste faible malgré la présence d'objets à récupérer. Globalement, le jeu est très bon, c'est dynamique, l'ambiance est excellente, l'histoire intéressante, l'ambiance sonore stressante, le jeu mêle stress et surprise avec brio, bref c'est un bon survival horror qui vaut la peine d'être joué.
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de test-survival-horror
  • Le blog de test-survival-horror
  • : Blog testant différents jeux pour savoir si ceux sont vraiment des Survival Horror
  • Contact

prochainement-copie-1.jpg

Rechercher

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028214-nouveautes.jpg

Outlast : DLC

The last of us PS4

Dread Out

Among The sleep

Daylight

Claire

Long Night

Whispering Willows

Alien Isolation

The Evil Within

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028222-a-venir.jpg

The forest ( Alpha sortie )

Dying Light ( Février )

Project Zero Nuregarasu no miko

The hum

Monstrum

Dagon

Until Dawn ( 2015 )

Resident Evil Remake HD ( début 2015 )

Silent Hills

Resident Evil Revelations 2

Reboot de Haunted House ( Fin 2014 )

Reboot de Alone in the dark ( Fin 2014 )

...

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028219-prochains-tests.jpg

Fragile Dreams

Lone Survivor

Michigan Report from hell

FEAR

Spirit Camera