Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 20:48
http://img443.imageshack.us/img443/6908/wallpaperruleofrose01.jpg

  • Rule of rose est développé par Sony et édité par 505 Games en 2006. Parmi les développeurs, on retrouve des membres de l'équipe de Silent Hill, ce n'est pas pour rien que l'on retrouve une certaine similitude dans l'ambiance, c'est un jeu d'horreur tourné vers le psychologique, on retrouve aussi le même film granuleux sur l'écran typique des Silent Hill.
  • Le jeu a été accusé par des politiciens français d'insitation à la pédophilie, ce qu'il est totalement faux, les politiciens devraient plutôt parfaire leur rôle au gouvernement plutôt que d'essayer d'avoir une influence sur d'autres domaines.
 http://img685.imageshack.us/img685/9283/twoimpscopie1.jpg


Histoire :
  • Le joueur incarne Jennifer, une jeune fille qui est menée à un manoir abandonné par un petit garçon. Après avoir vécu un événement traumatisant, elle se réveille dans un aéronef presque abandonné mais qui est dirigé par un groupe d'enfants cruels appelé le club des aristocrates du crayon rouge. Menacée de mort, Jennifer doit calmer les aristocrates en leur trouvant une offrande chaque mois. Ce faisant, elle doit rassembler des indices et se rappeler les souvenirs oubliés qui lui permettront à la fin d'échapper à leur emprise. ( Source : wikipédia ).
  • Les gros points positifs est clairement l'ambiance du jeu vraiment malsaine, et c'est ce que je demande principalement à un Survival horror, la bande son est tout simplement excellent et principalement composée à l'aide d'instruments à corde, l'environnement est riche et extrêmement travaillé et détaillé. L'histoire est amenée d'une main de maître, pas simple à comprendre au premier abord mais c'est ce qui rendra le jeu très intéressant.
  • Cependant, le gameplay est assez rigide et peu adpaté aux combats ( qui ceux font quasiment tous avec des armes de mélées ), c'est un vrai calvaire pour affronter plusieurs ennemis à la fois. Ensuite, durant le jeu, l'héroïne est accompagnée d'un chien ( ce qui n'est pas pour rappeler Haunting Ground ), ce chien est malheureusement pas assez exploité, c'est un élément indispensable dans l'avancée de l'histoire mais malheureusement on passera beaucoup trop de temps dans le jeu à la suivre, ce qui particulièrement intéressant.
  • Donc en clair, c'est un très bon jeu avec une ambiance mémorable comme il ne s'en faire que rarement de nos jours mais qui n'atteindra pas la perfection à cause d'un gameplay beaucoup trop rigide. Il est, pour ma part, très dur de noter ce jeu car en matière d'ambiance il est excelle dans son genre.
http://img841.imageshack.us/img841/2607/ruleofrose2006051108525.jpg
 
Repost 0
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 14:46

 http://img834.imageshack.us/img834/7181/residentevil4r.jpg

  • Inutile de présenter ces jeux, quasiment tout le monde les connaient où en ont entendu parler. Resident Evil 4 et 5 marquent le début de la fin pour la série des Resident Evil. Pourquoi ? Réponse de suite !

 http://img443.imageshack.us/img443/6537/sanstitre1bd.jpg

Ada wong reviendra plus belle que jamais. 

 Resident Evil 4

  • Je suis loin de descendre Resident Evil 4, au contraire Shinji Mikami a su mettre à jour son gameplay et il l'a fait merveilleusement bien mais malheureusement il a oublié ce qui a fait de RE une série culte aujourd'hui. 
  • Mis à part le Dr Salvador ( L'homme à la tronçonneuse ) et Regenerador, il n'y a pas vraiment d'ennemis charismatiques ( entre une personne de petite taille ( pour ne pas dire nain ) et un troll tout droit sorti du Seigneur des anneaux même des enfants auraient pu trouver mieux comme ennemis ).
  • Pour l'histoire, pas vraiment grand chose d'intéressant, Leon Scott Kennedy doit aller récupérer la fille du président des Etats-Unis récemment enlevée par un groupe religieux en Espagne appelé Los Illuminados. Une fois sur place adieu les zombies on se retrouve avec des ennemis ( Los Ganados ) plus "intelligents" qui savent se servir d'une arme ( de la hache à la gatling ) mais beaucoup moins stressant mais en contrepartie plus nombreux.
  • Resident Evil 4 est donc beaucoup plus tourné vers l'action malgré qu'il reste encore quelques scènes durant la nuit qui pourra faire frémir les plus sensibles. 
  • Dans une grande partie du jeu on se trimballera Ashley Graham, la fameuse fille du présente qui est un aimant à ennuis. Faites bien attention à elle, surtout en mode professionel.
  • Ensuite, Resident Evil 4 garde son côté "gore" ( mise à part la version japonaise qui est censuré, et on se demande pourquoi puisque des jeux comme Silent Hill sont pires sur ce point ), en effet, les ennemis peuvent exploser en mille morceaux, perdre leur tête, ... Mais tout ceux qui arrivent aux ennemis peuvent aussi arriver à Leon ( Vomis acide en plein sur le visage, haut du corps qui se retrouve à 10m des jambes, .... ) Sur ce point là, le jeu est excellent.
  • On va pas y passer par 4 chemins le grand défaut du jeu, c'est qu'il n'y a plus le côté survival, les grands avantages ceux sont les excellents graphismes, le gameplay ( Il a révolutionné le genre TPS ), l'ambiance survival action, le retour d'Ada Wong.
  • A noter que Devil may cry premier du nom était censé être Resident Evil 4, mais ce sera s'écartant trop de l'ambiance de Resident Evil, une nouvelle série sera consacrée à ce jeu. Voir aussi RE 3.5 pour voir ce qu'aurait pu être RE 4, encore un jeu abandonné qui avait d'être intéressant avec une orientation surnaturelle.

http://img15.imageshack.us/img15/8826/residentevil45055631352.jpg

Tire ! Tire ! Tire ! ...

 
  • Donc certes ce jeu fait diviser les fans mais on ne peut pas nier qu'il n'en reste pas moins excellent et qu'il reste un des plus beaux jeux sortis sur Gamecube ( la version PS2 comprend de nouveaux compléments mais de moins bons graphismes et de fluidité ). Ce sera pour moi un 18/20. La version HD n'apporte rien mis à part des graphismes légèrement revisités.  
 
http://img829.imageshack.us/img829/2323/sanstitre5l.jpg

 C'est bon ? La photo est prise ? Je sais pas ! Pourquoi doit-on faire ça ? C'est la nouvelle politique de Capcom. Comment ça ? Ca s'appelle du marketing ma petite, plus de muscle, plus d'action, plus de c ... donc plus de thunes !

  http://img841.imageshack.us/img841/9608/ps3residentevil52.jpg

Plus impressiant que Dr Salvador mais beaucoup moins dangereux


Resident Evil 5 
 
  • Resident Evil 5, premier Resident Evil à sortir sur console HD, a déçu énormément de monde dont moi.
  • Premièrement, l'allure américanisée de Chris Redfield. Il était déjà barraqué sur PS1 il n'y avait aucune utilité d'augmenter ses muscles. RE 5 est ensuite une pâle copie de RE 4, on retrouve à peu près le même bestiaire ( Majini, troll, l'homme à la Gatling, ... ) donc aucun ennemis charismatique. On avait pu légèrement voir Albert Wesker dans RE 4, dans cet épisode il fait office de l'ennemi principale du jeu, et si déjà dans le un il faisait pas très crédible avec ses lunettes de soleil et ses cheuveux plaqués en arrière, dans ce jeu c'est loin d'être arrangé, il court dans tous les sens avec sa tenue noire tout droit sortie de Matrix. Il y a aussi le grand retour de Jill Valentine, avec une nouvelle couleur de cheuveux ( avec une excuse ridicule pour les avoir changé,, le réalisateur aurait pu juste avouer qu'il préférait les blondes -_- ).
  • On se retrouve donc dans le jeu avec une nouvelle coéquipière, niveau visuel c'est tout bon mais malheureusement la petite n'est pas assez charismatique et reste au second plan derrière les biceps de Chris.
  • Concernant l'histoire, c'est plus que plat, un nouveau virus/parasite circule sur le marché noir, Chris et Sheva sont envoyés sur place pour arrêter le vendeur.
  • Si Resident Evil 4 avait vu son côté horreur quasiment disparu, Resident Evil l'a encore moins, on se retrouve donc avec un jeu d'action dans un environnement entièrement éclairé par le soleil africain.
  • Si Capcom veut faire de cette série un jeu d'action, il va faloir changer le gameplay car il n'est pas du tout adapté. On peut aussi noter depuis RE 4 l'ajout de combat au corps à corps avec des coups dignes des plus "grands" films américains qui sont encore plus efficaces que les balles.
  • Ce sera pour moi un 14/20 car il n'y a aucune histoire, presque aucune nouvelle des anciens persos, pâle copie du 4, ... pour ma part j'ai plus joué au mode mercenaire qu'au jeu. Le grand avantage est le mode coopératif en ligne ou en écran partagé ( en passant l'IA de Sheva n'est pas mauvaise du tout ) et encore car qui dit coéquipier dit moins de stress mais comme il n'y a rien pour stresser dans le jeu le problème est vite résolu.   

  http://img834.imageshack.us/img834/6356/imageresidentevil.jpg

  • Première sortie sous forme de DLC, "Perdu dans les cauchemars" et "Une fuite désespérée" seront ensuite intégrés au CD de la version Gold de Resident Evil 5 avec en prime le mode affrontement qui comme son nom l'indique devons affronter d'autres joueurs en ligne. Sans oublier un mode "Réunir des mercenaires" où l'on pourra retrouver Chris et Sheva avec de nouvelles tenues et un nouvel arsenal mais aussi Rebecca Chambers, Barry Burton, Josh Stone et Excella Gionné.
  • Donc d'un côté on a "Perdu dans les cauchemars" qui est une sorte de retour au source. On contrôle Jill Valentine et Chris Redfield dans une enquête se déroulant peut avant Resident Evil 5. On se déplace dans un manoir, avec des bruits étranges par ci par là. Quelques énigmes dont des clins d'oeil à Resident Evil 1 seront présente. Globalement ce niveau reste sympa à jouer malheureusement seul la première partie est intéressant et elle ne dure globalement qu'un quart d'heure. Le reste du niveau sera consacré à l'affrontement d'ennemis qui en passant ont malheureusement tous le même design.
  • D'un autre côté, on a l'opposé de "Perdu dans les cauchemars", dans "Une fuite désespéré" on contrôle de nouveau Jill Valentine ainsi que Josh Stone, un membre du BSAA. Je ne vais pas m'attarder sur ce niveau, mais ça de l'action à gogo avec un niveau assez répétitif. On en fera rapidement le tour.   

                                                

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 15:20
  • Siren : Blood curse est édité et développé par Sony en 2008. Il est sorti exclusivement sur PS3. Il fait donc parti du très maigre catalogue de survival horror sur cette console. C'est un remake/reboot du premier Siren (Forbidden siren) sorti sur PS2. Il est à la fois un des premiers jeux PS3 à être sorti sur PSN de façon épisodique et un des premiers utilisant le système de sixaxis de reconnaissance de mouvements (Pouvant être utilisé pour se débattre ou recharger).

  • L'histoire est donc, dans les grandes lignes, similaire à Forbidden Siren 1 :  Lors d'un rituel sacrificiel sectaire, Howard, un étudiant venant enquêter sur une légende locale, intervient pour sauver une fille qui allait être exécutée. C'est alors qu'une sirène retentit et que les habitants de cette zone insulaire se transforment en mort vivants immortels.

  • Quelle est la raison de cette malédiction ?  Pourquoi seul les autochtones sont touchés aux premiers abords ?

  
  • Premièrement, on voit que, mis à part pour les autochtones, tous les personnages sont d'origines américaines. Peut être un désir des développeurs pour que leur jeu ait plus de visibilité en occident. Mais le fait de s'adapter à la culture américaine est-elle une bonne idée dans le contexte du Survival Horror ? Il est clair que les américains sont globalement friant d'action, du moins d'une horreur différente de celle mis en avant par les japonais. Américaniser ce titre va t-il donc apporter quelque chose de bon pour ce titre ?

  • Les personnages jouables ont des réactions clairement plus américaines. Bien que les personnes restent des personnages lambda (Journalistes pour la plupart), ca clashe, ça a l'esprit maternel, ça donne un côté un peu plus "rentre dedans" mais sans jouer dans la surdose et la surenchère pour ne pas trop influencer l'ambiance. 

  • Toutefois, il y a tout de même quelque chose qui gène l'expérience de jeu. C'est au niveau des mécanismes de jeu. Contrairement aux premiers Forbidden Siren, posséder une arme ne nous rendait pas pour autant plus confiant. Dans ce remake, obtenir une arme nous voit conférer une force émanant de notre corps nous disant d'aller neutraliser tous les ennemis de la zone. Pour simplifier, les armes, qu'elles soient à feu ou aux corps à corps, nous donnent trop d'avantage. Les ennemis ne nous font par conséquent plus peur, l'ambiance en prend un sacré coup et le système de "Sight-Jack" ne nous sert plus à rien (Un mécanisme briant introduit dans le premier jeu nous permettant de voir à travers les yeux des ennemis et  de nos alliés. Ca permettait de donner un côté infiltration stressant et utile puisque la détection par les ennemis était, dans la plupart des cas, synonyme de mort). Ici, sauf exception avec la petite fille n'ayant pas de moyens de se défendre, l'utilité du sight jack devient anecdotique et non obligatoire. 

Des autres différences ?
  • Il est évident que Siren Blood Curse se renouvelle avec des graphismes pas mauvais pour l'époque, un gameplay assoupli contrairement aux premiers épisodes (bien que clairement perfectible). Le jeu s'avère assez sombre ce qui lui vaudra pas mal de critiques des joueurs. Le système nous demandant de devoir faire plusieurs fois une mission a disparu mais les archives sont, quant à elles, concervées. Ces dernières permettent une compréhension plus en profondeur de l'histoire et du background du village. Un point qui reste central et superbement maîtrisé dans ce jeu.

  • Malgré les points présentés précédemment, l'ambiance reste très bonne, le design des monstres sont repoussant dans le bon sens du terme (enfin on se comprend), les décors fourmillent de détails, les musiques et les bruitages sont dérengeants. On retrouve les ennemis de base du premier Forbidden Siren tout en rajoutant quelques un. Malheureusement, un point négatif du jeu est sa durée de vie. Des environnements du premier jeu ont tout bonnement été enlevés (ce qui va parallèlement avec le nombre de personnages baissé). Ici, plus d'école, un de mes niveaux préférés, on déambulera principalement dans des mines, un hôpital et des risières. Des autochtones tels que Rise Onda ou Takeuchi disparaîtront. Dommage car le background de ces personnages enrichissait l'univers contrairement à une partie des nouveaux arrivants n'ayant rien à voir avec le village.

  • D'un autre côté, le jeu ne dispose que de deux modes de difficulté, un mode facile et un autre normal. Il n'y a aucun mode difficile qui aurait pu augmenter le challenge. Il en aurait clairement besoin car bien que loin d'être simple il n'est pas prêt d'égaler le niveau de difficulté des premiers jeux.

  • Pour conclure, une version moins bonne que la précédente de part son contenu diminué ainsi qu'une hausse de l'action mettant au second plan le Sight Jack. Cependant, il reste un excellent survival horror avec un univers riche, une ambiance unique et malsaine ainsi que des niveaux qui vont marquer l'expérience vidéoludique des joueurs. A faire donc.

 
Les missions avec cette fille sans défense sont de loin les plus stressantes.
Repost 0
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 09:42
limbo.jpg
 
Limbo est un jeu télécharge sur le PSn, le Xbox live ou encore sur PC en 2010. Il est développé par Playdead. 
Le jeu a su se faire un nom grâce à son excellente ambiance. En effet, le héro se déplacera dans un univers malsain entièrement noir et blanc, on ne distingue que les formes générales du perso mais surtout c'est yeux. Ce jeu est avant tout un jeu de réflexion mais aussi de survie, le héro pour mourir d'atroce façon toutes les deux secondes. Pour avancer dans le jeu on est obligé de mourir un bon paquet de fois.

Histoire : Rien de bien compliqué, c'est un jeune garçon qui est à la recherche de sa soeur dans les limbes ( marges de l'enfer ).

screenshot06-800x450.jpg 

 

Peut on qualifier ce jeu de survival horror, pour moi je dirais oui, il possède l'ambiance après il y a peu d'ennemis mais le plus dangereux c'est surtout l'environnement.

Que dire de plus sur ce jeu, à part qu'il excelle dans son genre, c'est un jeu unique en son genre qui mérite d'être essayé. Il se fini en peu de temps mais pour le prix du jeu c'est tout à fait normal. Pour ma part ce sera donc un 16/20, attention les  enigmes sont parfois bien corsées, un conseil regardé bien tout votre environnement. 
Repost 0
Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 19:38
http://neantvert.eu/public/SemaineThaliste/Aryth/clockcover.jpg

Clock Tower est un jeu édité et développé par Human entertainment en 1995. Il est le premier Clock Tower a être sorti, mais seulement au Japon. Le système du jeu est ce que l'on appelle le "point and click", c'est à dire que l'on contrôle un curseur pour examiner son environnement et c'est seulement à ce moment que l'héroïne se déplacera pour le prendre ou intéragir avec. Il existe plusieurs versions de ce jeu avec quelques légères différences ( Sortie sur NES ( Famicom ), sur PC, PS1 sans compter les différentes rééditions des jeux ). Ce jeu est l'un des précurseurs du genre Survival Horror ( Sweet Home de chez Capcom par exemple est sorti avant ). Rien de mieux qu'un grand amateur de la série pour parler de ce jeu, je vous conseille donc ce très bon site : The Barrows Mansion

Histoire : Jennifer est orpheline, elle et ses 3 amies sont un "beau" jour adoptées par une femme propriétaire d'un énorme manoir. Une fois sur place la propriétaire, puis les amies de Jennifer disparaissent. Elle part donc à leur recherche mais c'est sans compter la présence d'un être diforme qui veut la tuer avec sa grande paire de ciseaux.

http://draxraven.files.wordpress.com/2010/02/clocktower2.jpg 

Le jeu en lui même est très rapide à finir ( si on n'est pas bloqué ) mais pour combler ça, il y a 8 fins différentes selon vos actions durant le jeu ( J'ai pour le moment eu les fins B,C,D,E,F et H ). L'ambiance est excellente, les salles sont toutes aussi malsaines les unes des autres.
Alors ce qui est intéressant c'est que dans le jeu il faut examiner vraiment tout ce que l'on peut sous peine de manquer quelque chose d'important dans le jeu, mais si on clique sur un endroit précis ça déclenchera la présence de Scissors man, or certains passages se déclenche à un moment mais dans une autre partie il peut très bien ne pas se déclencher, ce qui créait une variété dans le jeu, on découvrera à chaque partie quelque chose que l'on avait pas encore vu. Cependant, il y a des actions qui nécessitent un ordre bien précis pour qu'elles se réalisent et c'est ça qui m'a bien embêté durant le jeu. Il faut donc bien tout vérifier et revérifier. ça sera donc pour moi un 15/20 ( Cette note est à prendre avec des pincettes, en effet, il est assez dur de noter un jeu qui est très vieux sachant que l'on peut faire mieux de nos jours, c'est pourquoi il faut le remettre dans son contexte et ce n'est pas toujours facile. ) 

Pour ceux qui seraient intéressés par ce jeu, pour y jouer ils vous suffis de télécharger le logiciel Romstation, et le jeu clock tower est directement dedans avec le patch français ( il y a un grand nombre de fautes, mais je ne vais pas me plaindre car les traducteurs ont au moins eu la gentillesse de nous le fournir ).

ct1.png 

 

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article

Présentation

  • : Test-Survival-Horror
  • Test-Survival-Horror
  • : Blog testant différents jeux d'horreur pour savoir si ce sont vraiment des Survival Horror
  • Contact

Informations en vrac

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028214-nouveautes.jpg

Until Dawn

Night Cry

Soma

The Coma

Resident Evil Origins Collection

Layers of Fear

Project Zero Maiden of Black Water

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028222-a-venir.jpg

Outlast 2 (Début 2017)

Resident Evil 7 (Début 2017)

Resident Evil 2 (Remake) 

Call Of Cthulhu (2017)

Draugen (???)

Perception

We Happy Few

The Hum

From Beneath

Devastated Dreams (En développement)

Sacrilegium (???)

What remains of Edith Finch

PAMELA

2Dark (Fin 2016)

Scorn

Daymare : 1998 (En développement)

Year of the Ladybug (En développement)

Shadows of The Eternal (???)

Kodoku (???)

Agony

Routine

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028219-prochains-tests.jpg

Attente : Mise à jour actuelle du blog

Compte SensCritique

                BloodCurse62