Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 13:18

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/51/1387721480-g01.jpg

  • Galerians est sorti en 2000 sur Playstation. C'est un jeu reprenant le gameplay d'un Resident Evil ( Caméra fixe et plan détaillé ) dans un univers steampunk. Il est fortement inspiré du film d'animation Akira et c'est le dessinateur du manga "MPD Psycho" qui s'occupe du character design que l'on peut admirer dans les artworks.
  • On contrôle Ryan qui se réveille dans un hôpital après avoir subi d'étranges expériences qui lui procure des pouvoirs télékinésiques. D'étranges visions et une mystérieuse fille lui parle au travers de son esprit,  Il part donc en compte de sa mémoire et de la raison de sa présence dans ce lieu.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/51/1387721483-g02.jpg

  • Le jeu se base comme un Resident Evil, on se doit de trouver des objets clefs pour avancer et ainsi de suite. Cependant, les pouvoirs doivent être rechargés à l'aide d'injection et une barre qui est en constante diminutation se doit d'être rechargée assez souvent pour éviter une perte de contrôle des capacités psychiques du héros pouvant entraîner sa mort si on utilise pas un médicament à temps. Or ces médicaments sont assez rares et nécessiteront de bien énocomiser. Il faut donc être prévoyant et bien gérer ses sauvegardes car il ne sera pas impossible de recommencer un niveau à cause d'un manque de médicaments.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/51/1387721487-g03.jpg

  • Pour ce qui est de mon avis, c'est un bon coup de coeur, l'ambiance est par moments assez dérangeantes bien que le jeu ne soit pas qualifiable de survival horror car l'univers n'est pas horrifique. Cependant, la gestion de notre inventaire, l'histoire d'ordinateur et de pouvoir psychique, le design punk des persos et l'univers rendent le jeu très intéressant.
  • Le petit bémol c'est que certains événements ne se déclencheront qu'après avoir fait certaines actions, ce qui entrainera beaucoup de demi-tour dans un niveau, et quand on sait que les médicaments sont rares c'est pas évident de tout gérer à la fois. Malgré la présence de 3 CD, le jeu est assez court mais beau pour l'époque et ne s'essouffle pas particulièrement. Bref, essayez le :)
  • PS : Il existe une suite du jeu et un film d'animation retracant l'histoire du premier épisode.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/51/1387721492-g04.jpg

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 20:25

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/26/1372365808-the-last-of-us.jpg

 

  • The last of Us est un jeu vidéo développé par le studio naughty dog surtout connu pour la série « Uncharted », « Crash Bandicoot » et « Jak and Daxter ».
  • Déjà catalogué dans le genre survival horror avant même d'avoir des vidéos de gameplay, The last of us a intringué beaucoup de monde, que ce soit des fans d'horreur que les joueurs lambda.
  • Dedans, on contrôle Joel qui est chargé d'amener une jeune fille, Ellie, en dehors d'une ville fortifiée. Ça aurait pû être une tâche assez aisée si quelques années auparavant une mystérieuse infection n'avait pas transformée une grand partie de la population en espèce de monstres ayant des excroissances de champignons sur la peau augmentant, par la même occasion, l'agressivité des gens au delà de l'imaginable.
  • Nos héros vont donc devoir affronter ces monstres mais aussi des humains n'ayant plus aucun scrupule de tuer des survivants pour récupérer leurs affaires.

 

Un aspect survie développé

 

  • Le jeu a souvent été présenté comme étant un jeu de survie et pour notre plus grand bonheur c'est bien le cas. Les armes de mêlées sont cassables, les armes à feu ont des munitions limitées, les ennemis peuvent nous tuer en une attaque, … De plus, tous nos objets ne sont pas disponibles à l'aide d'un simple bouton. Par exemple, on ne peut porter qu'un nombre d'armes limitées, pour pouvoir s'équiper d'un autre arme il va falloir passer par son sac à dos et tout ça en temps réel ( idem pour créer des objets ( trousses de soin, armes, … )).  
  • Donc enfin un jeu où il faut réfléchir avant de s'aventurer dans une zone, pour cela Joel dispose d'une bonne oreille qui lui permet de repérer les ennemis. Mais ça ne sera pas si évident car les humains, quant à eux, font beaucoup moins de bruits.
  • Il vaut mieux privilégier l'infiltration plutôt qu'au rentre dedans car comme dit précédement des ennemis peuvent nous tuer en un coup, dès que les ennemis sont en grand nombres, il vaut mieux s'échapper pour survivre.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/26/1372365781-the-last-of-us-1.png

 

  • Concernant la durée du vie, une bonne dizaine d'heures devront être faites pour finir le jeu. Une durée de vie qui peut être énormément augmenter si on souhaite récupérer des vivres et autres objets. Vous l'aurez compris, pour pleinement profiter de ce jeu, il faut prendre son temps, admirer le game design ( tout droit sortie de l’œuvre « Je suis une légende » ).
  • Les graphismes sont d'une grande beauté, que ce soit au niveau des personnages, que de l'environnement ( qui sont très variés soit dit en en passant ).
  • Niveau histoire, ça reste du classique mais ce qui a été le plus mis en avant c'est le comportement des protagoniste qui ont tous quelques choses pour eux qui font qu'on les apprecie.
  • Le jeu possède un mode multi que je n'ai pas encore essayé car je ne trouve pas ça très intéressant pour ce genre de jeu. Bref à suivre pour ça.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/26/1372365767-tlou01.jpg

 

Mais alors est-ce un survival Horror ?

 

  • Les points précédents prouvent que le jeu est clairement un jeu axé sur la survie. Mais quand est-il du côté horreur ?  
  • Il est vrai que le jeu possède quelques passages assez stressant, surtout quand le héro est tout seul dans un endroit sombre. Mais globalement, étant donné que le héro est souvent accompagné et en plus dans des endroits souvent éclairés, il est donc très difficile de classer le jeu dans un survival horror.
  • En effet, les moments stressants se comptent sur les doigts de la main, donc ça ne suit pas sur la longueur ( Va t-on dire que Devil May cry 3 est un jeu de plateforme sous prétexte que le jeu possède quelques phases du genre ? ). Donc pour ma part, c'est un excellent jeu dans un environnement assez malsain mais qui donnera que rarement des frissons. Mais ça ne change pas le fait que l'on ait un excellent jeu qui pourra facilement être qualifié comme une des meilleures exclusivités PS3.

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/26/1372365760-tlou02.jpg

 

Points négatifs

 

Une IA un peu à la ramasse et j'aurai bien voulu un bestiaire plus développé.

 

Anecdote : Des numéros indiqués dans le jeu mène en fait à des téléphones roses.

 

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 17:00

 

Editeur : Nintendo

Développeur : Silicon Knights

Année de sortie : 2002

Genre : Survival Psychologique

  • D'abord prévu sur N64, Eternal Darkness sortira finallement sur Gamecube ayant initialement des problèmes de frame rate.. De ce fait, le jeu sera loin d'être une claque visuellement. Il peut être considéré comme un OVNI vidéoludique car il est unique en son genre. Le jeu traite d'ésotérisme, on peut donc énormément voir de clins d'oeil à Lovecraft et le culte des "Grands Anciens", du Necronomicon, un grimoir fictif découvert par  Abdul al-Hazred. On retrouve dans le jeu, un aspect très développé sur la psychologie tel un "Call of Cthulhu". Tout comme dans les écrits de Lovecraft, la santé mentale des héros sera fortement impliquée. Les développeurs ont réussi à intégrer cette folie qui augmentera de manière exponentielle au cours de l'aventure.
  • Le jeu se repose sur la lecture d'un ancien livre qui raconte l'histoire de diverses personnes que l'on contrôlera chacun son tour pour connaître leur implication dans la lutte contre les "Tenêbres Eternelles". Le fait de contrôler tous ces persos (Onze au total si je ne me trompe pas) apportera une variété au jeu que ce soit niveau gameplay ou niveau environnement puisque chaque protagoniste vient d'une époque différente, donc les armes et autres objets seront adaptés à son contexte. On remarque donc un gros effort de la part des développeurs pour éviter les anachronimes et les répétitions dans leur jeu.

  • Chaque personne contrôlée possédera trois jauges : Une pour la vie, une autre pour la santé mentale et une dernière pour la jauge de pouvoir. Les trois seront intimement liées, en effet si la santé mentale est trop faible, on perdra de la vie et pour augmenter sa santé mentale, on peut soit achever un ennemi, soit utiliser un pouvoir spécial qui utilisera la troisième jauge. Ce qu'il y a d'intéressant, c'est quand la santé mentale sera trop basse, notre héro ou héroïne commencera à avoir des hallucinations, il entendra des voix, des problèmes de perception, ... Pour en citer quelques unes, le jeu pourra se mettre en silencieux, le héro pourra perdre sa tête subitement, le décors sera inversé, ... Pour ne pas citer les plus originales pour ne gâcher l'expérience de jeu si vous comptez le faire.
  • On possédera au fur et à mesure du jeu de plus en plus de pouvoirs que l'on gagnera en ramassant des "runes". Cependant pour qu'un pouvoir marche, il faut trouver toutes les "runes" dans le niveau sans oublier une pierre dévoilant leur signification. On obtiendra donc le pouvoir d'augmenter ses jauges, de se protéger, de rompre des sorts, ... 

Histoire 

  • Le grand père de Alexandra, décède de manière étrange la laissant seule dans un manoir regorgeant d'étrangetés. Elle y découvre que sob grand père s'interessait de près à l'ésotérisme. Mais dans quel but ? Le plus étrange est un livre qui lui permettra de connaître le destin funestre de diverses personnes dans le passé qui ont essayé de lutter contre les forces du mal.   
  • On alterne donc l'époque présente et différentes époques du passé. A chaque époque finie, Alexandra devra trouver une nouvelle page du livre à l'aide de divers pouvoir obtenu durant l'histoire jusqu'à résoudre le mystère sur la mort de son grand père.   

Hum ... je suis mort ?!

Peut-on considérer ce jeu comme un survival Horror ?

  • Je dirai non, tout simplement car le jeu ne possède pas une ambiance horrifique. Enfin si ! Mais pas assez pour nous donner les jetons, ce n'est pas forcément le but ici. En parlant d'ambiance, celle-ci est excellente, les décors sont très détaillés et nous permet de bien nous immerger dans un univers Lovercraftien, la bande son est assez discrète mais n'en reste pas pour autant d'un très haut niveau, d'autant plus que les bruitages sont très bien réalisés. Donc en clair l'ambiance est surtout malsaine mais loin d'être effrayante. Du côté survie, le jeu sera loin d'être facile mais loin d'être insurmontable car pour ma part je n'ai jamais été à cours de munition (d'autant plus que l'on possède une arme au corps à corps) donc il n'y aura pas de problème de gestion d'inventaires. 
  • L'aventure se terminera en environ dix heures (A noter qu'il a plusieurs fins), et c'est loin d'être dix heures de remplissages où l'on fait la même chose. On devra résoudre des énigmes tous en luttant contre les forces du mal. Je pense que vous l'aurez compris, ce jeu est une pure merveille comme il ne s'en fait pas deux, certes le jeu a veilli mais j'ai quand même pris énormément de plaisir à y jouer. Je le recommande donc, et je lui mets 17/20.

Inspirations : H-P Lovecraft, E-A Poe, ...

 

 

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 17:00

Parasite Eve

Editeur : Square Soft ( Aujourd'hui Square Enix )

Développeur : Square Soft

Année de sortie : 1998

Genre : Survival / RPG   

âge : 16 ans

 

Informations :

  • Le jeu se base sur un roman de Hideaki Sena mais pas en tant qu'adaptation, en tant que suite fictive. Ce roman a aussi été adpaté en film. 
  • Le jeu n'est pas facile à se procurer à cause de sa rareté et se son prix élevé, d'autant plus que tout comme le roman et le film, ce jeu n'est jamais sorti en France.
  • Mais si vous installez le logiciel Romstation, il est possible de jouer au jeu patché en français.

Histoire :

  • Aya Brea, une inspectrice du NYPD, se rend à un opéra.
  • Au milieu de celui, la chanteuse Melissa, met le feu à tout le public d'une façon inexplicable mais bizarrement le corps d'Aya a su résister à son attaque.
  • Commence alors une course poursuite dans tout Mahnattan pour retrouver Melissa et comprendre pourquoi seulement elle peut résister à cette mutante.

 

Anecdotes :

  • Ce jeu est souvent comparé à Resident Evil (ce sont d'anciens membres de l'équipe de RE2 qui ont travaillé dessus) mais il possède un côté RPG (évolution progressive du personnage au cours du jeu).
  • Parasite Eve utilise le même système que RE nottament le décors en 2D et le personnage en 3D, cependant les plans de caméras sont différents car on voit le personnage en général de haut en étant assez éloigné.
  • Le character designer n'est d'autre que Tetsuya Nomura, pour ceux qui ne connaissent pas il est le character designer de plusieurs Final Fantasy et Kingdom Hearts. 
  • Une fois le jeu fini, un nouveau mode apparait et dans de dernier il y aura 77 étages à faire avec une épreuve à chaque fois, dans la dernière une information sur l'histoire est révélée.

  • Niveau graphisme les décors en 2D sont magnifiques mais le problème n'est pas là, le jeu est sorti quelques années après RE mais les graphismes de l'héroïne sont encore moins beau que ce dernier.. Ensuite, le jeu est assez répétitif et vraiment dur surtout pour le combat de fin, il va donc falloir s'accrocher pour le finir. Mais pour ceux qui se plaignent de la facilité des jeux d'aujourd'hui, vous allez avoir un bon challenge avec celui ci.  
  • Concernant l'histoire, c'est vraiment intéressant, moi qui aime la biologie je suis comblet ^^. Le sujet principal traite des mitochondries et des mutations qu'ils entraînent au corps quand elles sont toutes activées. 

 

 Côté RPG :

  • L'héroïne monte en niveau au fur et à mesure du jeu en abattant des monstres. Cette hausse de niveau permet d'augmenter la vie ainsi que les pouvoirs maximum. Concernant les pouvoirs, Aya en a une multitude qui ont tous des fonctions différentes que ce soit des propriétés d'attaque ou de défense. 
  • Les combats ne se font pas au tour à tour à la manière d'un Final Fantasy, on peut déplacer l'héroïne durant les combats pour tenter d'esquiver les attaques et on peut attaquer une fois que la barre ATB est rechargée. 
  • Les armes et les armures ont un rôle très importants dans le jeu, dans un premier temps les armes sont définies par plusieurs critères (puissance, distance de tir, capacité du chargeur, ..) à ses critères s'ajoute des proprétés particulières (Emflammer l'ennemi, le glacer, ...) qui est très pratique selon le type d'ennemi. Concernant l'armure, c'est à peu près le même système mais avec des caractéristiques défensive et qui détermine le nombre d'objets pouvant être portés.
  • Les armes et les armures peuvent être combinés à condition d'avoir les outils adéquat ainsi on peut transférer une propriété d'une arme sur une autre autant de fois que l'on veut. On arrive donc au fur et à mesure à avoir une arme et armure très efficaces.
  • C'est cette forme de customisation qui m'a énormément plu dans le jeu bien que ce ne soit évident à comprendre au premier abord. Ca apporte une richesse non négligeable et une bonne rejouabilité puisque l'on peut recommencer le jeu, une fois finie, avec nos armes précédentes, pour ainsi créer une arme de plus en plus puissante. Ca sera surtout pratique pour affronter les 77 étages où la difficultés est assez élevée. 

 

Peut-on qualifier ce jeu de Survival Horror ?

Il reprend en partie le système de Resident Evil, il y a des monstres, c'est assez malsain, mais ces points ne justifient pas l'appelation "Survival Horror" de ce jeu. Le jeu n'est clairement pas orienté vers une ambiance oppressante et je pense que c'est voulu de la part des développeurs. La bande son (bien qu'elle soit très bonne) n'a clairement pas comme objectif de nous faire stresser, il y va du même pour le bestiaire (qui est très grand), les ennemis n'ont pas un design affreux, si on peut dire, au point de nous dégouter. Niveau survie, ça rentre bien dans les critères du genre mais le côté horreur de suis pas et j'ai tendance à dire que c'est très bien comme ça puisque nous nous retrouvons avec un excellent jeu ayant sa propre identité.

Je lui donnerai 17/20.

Fanart de Demento-Liszt

Parasite Eve 2

  • Suite direct de Parasite Eve 1, on retrouve Aya Brea qui travaille maintenant dans le MIST, une unité spéciale du FBI chargée d'anéantir le reste des créatures parcourant les Etats-Unis suite aux événements de Manhattan.
  • On retrouve le système RPG bien qu'il soit moins développé que dans le premier épisode. En effet, on ne peut qu'augmenter nos pouvoirs avec nos points d'expérience, notre vie et jauge de pouvoir avec notre équipement. Cependant, on ne peut pas améliorer notre équipement en lui même, chose qui était présente dans le un et qui était un des gros points que j'avais apprécié.
  • Le Gameplay a quelque peu changé, on peut dire qu'il reprend intégralement la recette de Resident Evil. Avec les plans de caméra fixe et le personnage en 3D dans des environnement en 3D précalculés. Cependant dans cette épisode la caméra s'est rapprochée du perso.
  • On retrouve les différents pouvoir de l'héroïne, les environnements et les ennemis variés.
  • Je trouve que le côté « angoissant » a légèrement augmenté par rapport au premier épisode.
  • L'histoire reste toujours passionnante, le jeu est toujours pas évident mais demandera moins de temps d'adaptation que le précédent. Une bonne chose c'est que l'on peut maintenant acheter équipement et munitions grâce à des points spéciaux que l'on récupère durant notre jeu. Ca permet donc de ne pas rester bloqué à cause de munitions comme ça pouvait l'être dans le 1. Il reprend toujours le même principe de combats.
  • Bref les grandes différences sont l'absence d'amélioration de l'équipement et une caméra rapprochée mais en contre partie les graphismes sont nettement améliorés. La recette tant appréciée chez le premier marche toujours ici pour notre plus grand plaisir.

Je conclurai de la même façon que le premier pour ce qui est de la question sur le fait que l'on peut le qualifier de Survival Horror.

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 02:17
  • Que l'on critique Resident Evil pour avoir sombré dans l'action et oublié le côté survival horreur, on ne peut quand même pas nier que Resident Evil 4 ait été un pur chef d'oeuvre pour son époque (Je prends un coup de vieux en utilisant ce terme -_-)  malgré un scénario assez pauvre.
  • Après une (très) longue attente, le premier Resident evil sur console HD sort : RE5... Visuellement c'est une claque mais niveau contenu il n'y a pas grand chose, le scénario est encore plus plat que le 4 et les personnages sont aussi crédibles qu'un poisson entrain de se noyer.

  

  • Le challenge est donc lancé pour la nouvelle équipe de développement, dès les premières vidéos on peut voir que le côté acction sera toujours présent et même renforcé, on se croirait dans "The Expendables 3".
  • On peut clairement dire que Capcom ne s'est pas foutu de nous, le jeu possède 4 scénarios avec des environnements variés qui comptabilisera environ 30 heures de jeu .... Oui j'ai bien dit 30 Heures soit autant que toutes les campagnes des COD réunis (Ok ... J'arrête de troller ...).   
  • Je lance le jeu, je vais dans les paramètres, j'enlève les indications à l'écran (donc pas d'infos sur la vie, les munitions et l'objectifs, ni de viseur .... Faut pas que ça soit trop facile non plus), la langue ... là est le problème, dans n'importe quel cas je préfère mettre les voix originales mais sur PS3 il faut changer la langue du système pour pouvoir les avoirs ... sans les sous titres français par contre (Cependant sur Xbox360, un deuxième CD sera fourni pour pouvoir installer pas mal de langues), à noter que les doublages ne sont pas si déguelasses que plein de personnes veulent le faire croire.
  • C'est parti, je lance la première campagne, je prends celle de Leon mais je choisis sa coéquipière Helena Harper, oui j'en ai marre de voir toujours les même persos donc je laisse la chance aux nouveaux, et je choisis le mode Veteran pour donner au jeu un petit côté survival.

 

Campagne Leon / Helena

  • Cette campagne est celle la plus orientée "horreur", mais ce n'est pour autant que l'on va avoir un petit retour aux sources, non, non, ... les zombies, les vrais, nous attaquerons en masse, mais pas de panique ! Nos cher héros ont de quoi se défendre (Fusil à pompe, mitraillettre, sniper, lance grenade, magnum et le pistolet ... Bah oui quand même).
  • On remarque très vite l'influence des films de zombies américains, voitures enflammées qui passe devant nous, des groupes de survivants que l'on va devoir aider, ... Les scripts sont omniprésent (on peut croiser un corps à un moment qui ne nous attaquera pas mais en repassant il le fera et on aura aucun moyen de le neutraliser avant).
  • Niveau environnement, je ne vais pas tous les citer, mais ils sont assez diversifiés, mon préféré reste quand même l'université qui n'a selon moi pas assez été exploité (un niveau comme dans Resident Evil Outbreak m'aurait bien plus).
  • Niveau bestiaires, on reste sur du classique, donc le retour de nos bons vieux zombies, des chiens mais aussi de GROS zombies et d'autres boss qui sont vraiment très bien réalisés, un grand plus pour moi sur ce point. 
  • A noter que pas mal de clin d'oeil aux anciens épisodes seront présent dans cette campagne, notamment au moment du passage dans la ville qui rappelera énormément Resident Evil 2 mais aussi par rapport à un ennemi, qui ressemble énormément à un mélange de l'homme sangsue de Resident Evil 0 et des monstres dégoulinant de Resident Evil Revelations. 
  • Le principal problème de cette campagne est par rapport aux charismes des persos, Leon a l'air d'un gars qui n'a absolument rien compris à la situation (il ne fera que suivre bêtement Helena dans la premier partie de leur campagne), ça parait assez clair pourtant, et Helena sans vous spoiler, les développeurs auraient pu largement mieux faire avec elle, c'est vraiment dommage car il y avait de quoi faire. 

 

Campagne Chris / Piers 

  • On était déjà renseigné par les vidéos, la campagne Chris est extrêmement orientée action. On dispose dès le début de la campagne d'une mitraillette ou encore d'un fusil antichar. Niveau scénario c'est assez peu recherché, ça reste très classique mais niveau caractère des persos c'est déjà mieux, on appréciera voir Chris se noyer dans l'alcool, partir en co***** et Piers derrière faisant le soldat totalement (trop ?) dévoué à son capitaine. Le reste de son équipe, sans surprise servira de chair à pâté. Et comme on s'intéresse pas à eux, leurs sorts ne nous atteindra pas.
  • J'ai peu de choses à dire sur ce scénario, les environnements restent variés, les boss toujours aussi sympa bien qu'un brun classique (mention spéciale au cousin Yawn) mais dans l'ensemble ça reste assez plat et répétitif.

 

A l'instar de Resident Evil 5 avec irving, Dereck est clairement l'antagoniste du type irritant et insipide à la fois.

Campagne Jake / Sherry

  • Avant l'annonce de RE6, j'espèrais énormément revoir des personnages des premiers épisodes (surtout Rebecca et Barry) et j'ai été surpris à l'annonce de Sherry Birkin (fille du défunt scientifique créateur du virus G dans RE2). J'espérais en revoir plus mais je ne vais pas me plaindre d'autant plus qu'elle est mon petit coup de coeur de cet épisode. Sa relation avec Jake reste assez stéréotypée (passé assez simililaire, caractère opposé, ...) mais sympa à suivre.
  • Ce scénario délaisse le côté horreur mais pour nous mettre des choses plus variées, courses poursuites que l'on retrouvera d'ailleurs dans le scénario de Chris, pseudo infiltration et bien évidemment action.
  • On pourra apprécier l'apparition d'un nouveau Tyran mais malheureusement bien moins charismatiques que MrX ou Nemesis des précédents épisodes. 

Les archives du jeu présente Helena comme une forte tête, qui désobéit facilement aux ordres. On observe rien de tel dans le jeu. Bien que son design soit selon moi réussi, le tout manque clairement de peps.

  • Je ne vais pas parler du 4e scénario pour ne pas spoiler mais il faut savoir qu'il reste dans la même lignée que les 3 autres. Donc pour généraliser, le mot qui peut décrire ce jeu est la Variété, en effet, il y a énormément d'environnements, d'ennemis, de style de campagne. Malheureusement, certain personnages et même le scénario reste peu exploité. Les documents ont été enlevés du jeu pour être mis dans les bonus, chose que je regrette. Je vais noter ce jeu sans prendre en compte les anciens RE, je mettrais 14/20, pourquoi pas plus ? A cause du côté beaucoup trop hollywoodiendu du jeu, des combats de boss trop long, de l'IA très fiable, du scénario, des environnements et des personnages pas assez exploités (au final ça fait donc beaucoup de choses à rectifier), mis à part ça reste un jeu divertissant avec un énorme contenu mais loin d'être qualifiable de survival horror
  • Le fait que Resident Evil s'est tourné vers l'action est très compréhensible, les membres ayant vécu l'horreur de Raccoon City et qui continuent d'affronter le bioterrorsime sont logiquement plus préparés à la situation, ça équivaut donc a un arsenal plus conséquent. Cependant ce que je regrette c'est la perte de l'ambiance et de la BO (qui en passant reste sympa dans cet épisode mais ça reste loin d'égaler les anciens épisodes), Dead Space a très bien prouvé que l'on pouvait méler action et horreur avec brio.
  • PS : Il y a toujours la présence du jeu bonus The mercenaries consistant à tuer le plus d'ennemis possible dans un temps imparti mais aussi du mode chasse à l'homme qui consiste à incarner des monstres pour géner d'autres joueurs dans leur campagne. Sans oublier moult DLC.

 

 

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article

Présentation

  • : Test-Survival-Horror
  • Test-Survival-Horror
  • : Blog testant différents jeux d'horreur pour savoir si ce sont vraiment des Survival Horror
  • Contact

Informations en vrac

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028214-nouveautes.jpg

Until Dawn

Night Cry

Soma

The Coma

Resident Evil Origins Collection

Layers of Fear

Project Zero Maiden of Black Water

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028222-a-venir.jpg

Outlast 2 (Début 2017)

Resident Evil 7 (Début 2017)

Resident Evil 2 (Remake) 

Call Of Cthulhu (2017)

Draugen (???)

Perception

We Happy Few

The Hum

From Beneath

Devastated Dreams (En développement)

Sacrilegium (???)

What remains of Edith Finch

PAMELA

2Dark (Fin 2016)

Scorn

Daymare : 1998 (En développement)

Year of the Ladybug (En développement)

Shadows of The Eternal (???)

Kodoku (???)

Agony

Routine

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028219-prochains-tests.jpg

Attente : Mise à jour actuelle du blog

Compte SensCritique

                BloodCurse62