Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 02:17
  • Que l'on critique Resident Evil pour avoir sombré dans l'action et oublié le côté survival horreur, on ne peut quand même pas nier que Resident Evil 4 ait été un pur chef d'oeuvre pour son époque (Je prends un coup de vieux en utilisant ce terme -_-)  malgré un scénario assez pauvre.
  • Après une (très) longue attente, le premier Resident evil sur console HD sort : RE5... Visuellement c'est une claque mais niveau contenu il n'y a pas grand chose, le scénario est encore plus plat que le 4 et les personnages sont aussi crédibles qu'un poisson entrain de se noyer.

  

  • Le challenge est donc lancé pour la nouvelle équipe de développement, dès les premières vidéos on peut voir que le côté acction sera toujours présent et même renforcé, on se croirait dans "The Expendables 3".
  • On peut clairement dire que Capcom ne s'est pas foutu de nous, le jeu possède 4 scénarios avec des environnements variés qui comptabilisera environ 30 heures de jeu .... Oui j'ai bien dit 30 Heures soit autant que toutes les campagnes des COD réunis (Ok ... J'arrête de troller ...).   
  • Je lance le jeu, je vais dans les paramètres, j'enlève les indications à l'écran (donc pas d'infos sur la vie, les munitions et l'objectifs, ni de viseur .... Faut pas que ça soit trop facile non plus), la langue ... là est le problème, dans n'importe quel cas je préfère mettre les voix originales mais sur PS3 il faut changer la langue du système pour pouvoir les avoirs ... sans les sous titres français par contre (Cependant sur Xbox360, un deuxième CD sera fourni pour pouvoir installer pas mal de langues), à noter que les doublages ne sont pas si déguelasses que plein de personnes veulent le faire croire.
  • C'est parti, je lance la première campagne, je prends celle de Leon mais je choisis sa coéquipière Helena Harper, oui j'en ai marre de voir toujours les même persos donc je laisse la chance aux nouveaux, et je choisis le mode Veteran pour donner au jeu un petit côté survival.

 

Campagne Leon / Helena

  • Cette campagne est celle la plus orientée "horreur", mais ce n'est pour autant que l'on va avoir un petit retour aux sources, non, non, ... les zombies, les vrais, nous attaquerons en masse, mais pas de panique ! Nos cher héros ont de quoi se défendre (Fusil à pompe, mitraillettre, sniper, lance grenade, magnum et le pistolet ... Bah oui quand même).
  • On remarque très vite l'influence des films de zombies américains, voitures enflammées qui passe devant nous, des groupes de survivants que l'on va devoir aider, ... Les scripts sont omniprésent (on peut croiser un corps à un moment qui ne nous attaquera pas mais en repassant il le fera et on aura aucun moyen de le neutraliser avant).
  • Niveau environnement, je ne vais pas tous les citer, mais ils sont assez diversifiés, mon préféré reste quand même l'université qui n'a selon moi pas assez été exploité (un niveau comme dans Resident Evil Outbreak m'aurait bien plus).
  • Niveau bestiaires, on reste sur du classique, donc le retour de nos bons vieux zombies, des chiens mais aussi de GROS zombies et d'autres boss qui sont vraiment très bien réalisés, un grand plus pour moi sur ce point. 
  • A noter que pas mal de clin d'oeil aux anciens épisodes seront présent dans cette campagne, notamment au moment du passage dans la ville qui rappelera énormément Resident Evil 2 mais aussi par rapport à un ennemi, qui ressemble énormément à un mélange de l'homme sangsue de Resident Evil 0 et des monstres dégoulinant de Resident Evil Revelations. 
  • Le principal problème de cette campagne est par rapport aux charismes des persos, Leon a l'air d'un gars qui n'a absolument rien compris à la situation (il ne fera que suivre bêtement Helena dans la premier partie de leur campagne), ça parait assez clair pourtant, et Helena sans vous spoiler, les développeurs auraient pu largement mieux faire avec elle, c'est vraiment dommage car il y avait de quoi faire. 

 

Campagne Chris / Piers 

  • On était déjà renseigné par les vidéos, la campagne Chris est extrêmement orientée action. On dispose dès le début de la campagne d'une mitraillette ou encore d'un fusil antichar. Niveau scénario c'est assez peu recherché, ça reste très classique mais niveau caractère des persos c'est déjà mieux, on appréciera voir Chris se noyer dans l'alcool, partir en co***** et Piers derrière faisant le soldat totalement (trop ?) dévoué à son capitaine. Le reste de son équipe, sans surprise servira de chair à pâté. Et comme on s'intéresse pas à eux, leurs sorts ne nous atteindra pas.
  • J'ai peu de choses à dire sur ce scénario, les environnements restent variés, les boss toujours aussi sympa bien qu'un brun classique (mention spéciale au cousin Yawn) mais dans l'ensemble ça reste assez plat et répétitif.

 

A l'instar de Resident Evil 5 avec irving, Dereck est clairement l'antagoniste du type irritant et insipide à la fois.

Campagne Jake / Sherry

  • Avant l'annonce de RE6, j'espèrais énormément revoir des personnages des premiers épisodes (surtout Rebecca et Barry) et j'ai été surpris à l'annonce de Sherry Birkin (fille du défunt scientifique créateur du virus G dans RE2). J'espérais en revoir plus mais je ne vais pas me plaindre d'autant plus qu'elle est mon petit coup de coeur de cet épisode. Sa relation avec Jake reste assez stéréotypée (passé assez simililaire, caractère opposé, ...) mais sympa à suivre.
  • Ce scénario délaisse le côté horreur mais pour nous mettre des choses plus variées, courses poursuites que l'on retrouvera d'ailleurs dans le scénario de Chris, pseudo infiltration et bien évidemment action.
  • On pourra apprécier l'apparition d'un nouveau Tyran mais malheureusement bien moins charismatiques que MrX ou Nemesis des précédents épisodes. 

Les archives du jeu présente Helena comme une forte tête, qui désobéit facilement aux ordres. On observe rien de tel dans le jeu. Bien que son design soit selon moi réussi, le tout manque clairement de peps.

  • Je ne vais pas parler du 4e scénario pour ne pas spoiler mais il faut savoir qu'il reste dans la même lignée que les 3 autres. Donc pour généraliser, le mot qui peut décrire ce jeu est la Variété, en effet, il y a énormément d'environnements, d'ennemis, de style de campagne. Malheureusement, certain personnages et même le scénario reste peu exploité. Les documents ont été enlevés du jeu pour être mis dans les bonus, chose que je regrette. Je vais noter ce jeu sans prendre en compte les anciens RE, je mettrais 14/20, pourquoi pas plus ? A cause du côté beaucoup trop hollywoodiendu du jeu, des combats de boss trop long, de l'IA très fiable, du scénario, des environnements et des personnages pas assez exploités (au final ça fait donc beaucoup de choses à rectifier), mis à part ça reste un jeu divertissant avec un énorme contenu mais loin d'être qualifiable de survival horror
  • Le fait que Resident Evil s'est tourné vers l'action est très compréhensible, les membres ayant vécu l'horreur de Raccoon City et qui continuent d'affronter le bioterrorsime sont logiquement plus préparés à la situation, ça équivaut donc a un arsenal plus conséquent. Cependant ce que je regrette c'est la perte de l'ambiance et de la BO (qui en passant reste sympa dans cet épisode mais ça reste loin d'égaler les anciens épisodes), Dead Space a très bien prouvé que l'on pouvait méler action et horreur avec brio.
  • PS : Il y a toujours la présence du jeu bonus The mercenaries consistant à tuer le plus d'ennemis possible dans un temps imparti mais aussi du mode chasse à l'homme qui consiste à incarner des monstres pour géner d'autres joueurs dans leur campagne. Sans oublier moult DLC.

 

 

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans NON Survival Horror
commenter cet article
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 18:49

Amnesia ... si vous vous intéressez au monde de l'horreur vidéoludique, ce nom ne vous est forcément pas inconnu. Ce jeu est souvent désigné comme LE jeu faisant le plus peur ... est-ce vrai ? Réponse dans ce test !

Amnesia est développé par le studio Frictional Games, il est sorti en 2010 sur PC et Mac. Nombreux sont les personnes qui se sont lancées sur ce jeu mais combien l'ont fini et le considère pas comme un simple jeu qui donne la frousse ? Ce jeu n'a clairemant pas que pour seul but d'effrayer le joueur comme le font maintenant moulte jeux indépendants. On contrôle ici une personne,Daniel, qui a bu une boisson dans le but de perdre la mémoire. Pourquoi vouloir oublier ? Qu'à t-il vraiment fait ou vu ? On le découvrera au fur et à mesure de sa descente aux enferx qui a pour seul but de tuer l'hôte d'une mystérieuse demeure tout droit sortie des oeuvres de Howard Phillips Lovecraft.

 

Le jeu se déroule dans un château peu acceuillant se situant en pleine forêt d'Europe de l'Est, les couloirs sont sombres, des flash back révélent des choses assez flous (à noter qu'à chaque apparition, votre rétine subira des dégats avec ce p**** de flash blanc), des portes s'ouvrent toutes seules, on est définitivement pas seul ici ...

Niveau graphisme le jeu n'a rien d'exceptionnel, le gameplay est simple mais efficace, le but du jeu est de résoudre la multitude de puzzles tout en essayant d'échapper aux divers ennemis invincibles qui nous pourchassent. Vos armes .... vos armes ... et bien vous n'en avez pas ! Donc les attaques de fronts sont à proscrire et la fuite est conseillée/obligatoire.

 

En clair il faut SURVIVRE aux ennemis tout en gardant un oeil sur son équilibre mental (dans le même style que Call of Cthulhu), pour celà il faut rester à la lumière ... mais à la lumière les monstres vous repèrent, c'est là que c'est intéressant, il faut trouver un juste milieu entre les deux, d'autant plus que l'huile de notre lanterne est limitée (même si on possède un substitut permettant d'allumer divers objets du décor).

Le jeu marche à coup de scripts donc il est clair que faire une deuxième fois le jeu nous donnera plus le même effet mais sera indispensable pour bien comprendre l'histoire. Et justement, on comprendra très vite, en terme de mécanisme de jeu, que l'apparation des ennemis est aussi scripté ce qui fait que le jeu sera tout de suite moins stressant. Est-ce qu'il fait peur ? Pour ma part, je ne trouve pas qu'il arrive au niveau d'un Project Zero ou d'un Silent Hill, mais cependant on est loin de faire son malin en y jouant, il est clair que les développeurs maîtrisent le domaine et il ne faut pas oublier qu'un ennemi peut arriver n'importe quand et en général ce n'est jamais au bon moment (ce qui entraînera surement un petit bon au coeur et pourquoi pas un bon cri stridant).

 

J'ai mis du temps à me mettre définitivement sur ce jeu car les jeux d'horreurs à la première personne et d'autant plus les jeux sur PC ne m'ont jamais attirés mais sur ce coup je ne le regrette pas du tout, ça fait une bonne expérience de jeu, l'histoire est intéressante, les enigmes pas compliquées mais nécessite de bien visiter chaque recoin des pièces. Bref un bon survival horror superbement malsain et efficace bien que se reposant sur des mécanismes assez simplistes, 16/20 donc sautez dessus si ce n'est pas encore fait.

A noter que pas mal de mods sont disponibles.

 

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 00:27

  

  • Depuis que la saga Silent Hill n'est plus aux mains des japonais, elle est loin d'avoir atteint le niveau des ses ainés. C'est maintenant le Studio Vatra qui a la lourde tâche de développer cet épisode. Décortiquons un peu ce jeu. Déjà, on remarquera que techniquement le jeu est moyen, pas moche mais loin d'être beau. De plus, notons la présence de lag du à quelques temps de chargement ingame, ce qui n'est jamais agréable.
  • On incarne Murphy un détenu qui doit être transféré (pour quelle raison ? Vous le saurez que bien plus tard) quand le bus qui emmenait murphy et quelques compagnons de cellules subit un accident. Parmi les rares survivants notons bien évidemment Murphy mais aussi la garde chargée de sa surveillance qui n'a pas l'air de le porter dans son coeur.  
  •  Murphy atterrit dans une ville voisine à Silent Hill, Devil's Pit autrefois connu pour ses mines. Le jeu est long à se mettre en place, les ennemis n'arriveront qu'au bout d'une petite heure de jeu. Un fois Devil's Pit fini, le jeu était loin de m'avoir convaincu, des mines, encore des mines toujours des mines. Cependant le jeu possède quelques mises en scènes bien plaisantes, sans oublier les survivants qui sont bien évidemment tous un peu louches. Si on ne rencontre pas une âme torturée on rencontrera un habitant qui se la jouera père Fouras.  
  • On arrive enfin à Silent Hill, dans une zone semi ouverte (j'ai même sortit mon bloc note pour faire une carte pour finalement s'apercevoir qu'il n'y avait que trois rues -_- mais elle m'a tout de même été utile). On visitera Silent Hill en plusieurs segments qui seront joignables via le métro, déblocable via une mission secondaire.  
  • De plus, il faut noter la présence de quêtes annexes, une première dans un Silent Hill d'après mes souvenirs, bien que celle ci n'est un quelconque rapport avec l'histoire, prolonge de quelques heures la durée de vie du jeu (n'ayez crainte, vous avez peur d'en avoir loupé une ? c'est dans ce cas que le métro se montrera utile, cependant on pourra regretter le fait de ne pas pouvoir revisiter la ville une fois le jeu fini).  
  • Continuons, le gameplay, surtout pour le combat ... Celui de Homecoming ne m'avait pas particulièrement plus. Il fallait un bon timing pour esquiver les coups pour ensuite répliquer. Dans ce jeu, il faut bloquer les coups (notons que les ennemis seront plus agressifs en fonction du temps, un point vraiment intéressant) pour ensuite répliquer. Ce système devient malheureusement rapidement lassant.  
  • Durant mes premières heures de jeu, j'essayais de tuer tous les ennemis mais une fois que mon nombre de décès monta dangereusement, je me suis mis plutôt à fuir qu'autre chose et ça c'est un énorme point positif car dans un survival horror la fuite à toujours été privilégiée au combat.   
  • Pour tout dire en jouant à un Silent Hill je privilégie l'exploration à l'action et dans celui-ci l'exploration a une réel le importance, j'ai mis plus de 10 heures pour finir le jeu en ayant fait 6 quêtes annexes et pourtant je croyais avoir tout bien visité mais visiblement non puisqu'il me reste encore quelques quêtes à faire.  

 

  • Est-ce que l'ambiance de ce jeu est au rendez vous ? Je vais être direct on est loin d'atteindre les anciens épisodes (oui je sais que je remet sur le plateau les anciens mais il faut bien comparer à quelque chose). Mais ce jeu possède quelques moment stressants, pleures d'enfants, cris, ennemis qui surgissent de n'importe où, ... Certains passages m'ont vraiment bien plus. Je trouve que plus on avance dans le jeu plus l'ambiance devient intéressante, genre plus la descente dans la folie se fait ressentir.  
  • En parlant d'ennemis, j'aime bien les ennemis de base, en robe noir, cheveux longs, ... et j'ai eu un autre coup de coeur pour les "mannequin" mais les autres ne m'ont pas emballés. C'est un peu pauvre sur ce point.  
  • Rappelez vous Silent Hill est connu pour ses transitions entre le vrai monde et le monde des "ténèbres" (appelez le comme vous voulez). Je me rappelle que dans le Homecoming quelques transitions se faisaient en "direct", le papier peint qui se décollait, faisant apparaitre un univers remplit de rouille et de barbellés. Dans ce jeu le résultat est à peu près le même mais le papier peint ne s'enleve plus, on dirait plutôt que c'est une magie qui nous fait changer de monde. Je trouve ça dommage car ça enlève un aspect "crade" propre à la série. Ces phases sont en générales une phase de fuite qui aura pour but d'échapper à une lumière particulièrement étrange. 
  • Pour ce qui est de l'histoire, elle est vraiment intéressante, l'histoire en elle même n'est pas extrêmement recherchée mais c'est comment elle est dirigée qui l'a rend intéressant, les points ne se révéleront que par petits bouts pour finalement dévoiler quelque chose que l'on ne s'attendait pas forcément.
  • Concernant les fins, si on se fie aux trophées il devraient en avoir 5, j'en ai eu deux pour le moment qui m'ont plutôt convaincu donc je suis pressé de voir ce que peuvent être les autres. Tout comme les autres épisodes, ces fins laissent place à sa propre interprétation et celle-ci sera différente selon la fin obtenue.

 

  • Bref je trouve que Vatra a bien retranscrit l'univers de Silent Hill, c'est sûr que ce n'est pas parfait mais ils ont au moins eu le mérite de faire dans l'originalité en ne faisant pas de copier collé des anciens épisodes, la bande son est excellente bien que, j'aurait bien aimé que quelques moments dans la ville se fasse accompagnés de musiques, mais surtout l'ambiance est vraiment pas mal. Franchement, je ne peux que le conseiller, je lui mets en 15/20.  
  • Comme tout bon Silent Hill, je le recommencerai pour bien trouver tous les petits détails concernant l'histoire ainsi qui nouveau challenge en augmentant la difficulté du jeu.
Repost 0
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 07:01

http://img89.imageshack.us/img89/8554/wallpaperresidentevil00j.jpg

  • Resident Evil 0 a été développé et édité encore une fois par Capcom, on change pas une équipe qui gagne. Il est sorti sur Gamecube en 2003 puis en 2010 en Europe sur Wii sous une version identique.
  • Il se passe logiquement avant Resident Evil est donc retrace l'histoire de l'équipe Bravo qui devait enquêter une série de meurtres et de disparitions dans les montagnes de l'Arklay. Bien évidement rien n'arrive comme prévu, l'hélicoptère est forcé d'atterrir à cause d'une panne du moteur. Peu de temps après l'équipe découvre un véhicule de l'armée attaqué par on se sait quelle chose qui devait amené le prisonnier Billy Coen pour se faire exécuter pour le meurtre de 23 personnes.
  • L'équipe se sépare, Rebecca Chambers, une nouvelle recrue de 18ans, prends la direction de l'Ecliptic Express, c'est la que commence le cauchemar, son équipe se fait attaquer par des chiens zombifiés tandis qu'elle se fait attaquer par des zombies. Elle va devoir faire équipe avec Billy pour pouvoir sortir de ce pétrin.

 http://img706.imageshack.us/img706/9509/00914284photoresidentev.jpg

 

  • Je ne vais pas y aller par quatre chemins, tout ce qui a fait le succès de la série est toujours présent, on retrouve le même système que Resident Evil Rebirth, un plan de caméra fixe avec un plan en 2D des très travaillés, la multitude des détails est vraiment impressionante. On retrouvera les ennemis de bases connus de la série mais aussi de nouveaux tous aussi charismatiques comme l'Eliminator, un singe devenu extrêmement violent à cause du virus Ten passant par "le Plague Crawler" qui est une sorte d'insecte très dangereux sans oublier le premier Tyran développé par Umbrella : Le proto Tyran. 
  • La bande sonore est tout simplement magnifique que ça soit les musiques ou les bruitages qui viendront alourdir l'ambiance. L'histoire quand à elle n'apporte pas grand chose à la série, on en apprend plus sur des chercheurs d'Umbrella mais rien d'extraordinaire.
  • L'originalité du jeu est de pouvoir contrôler les deux personnages mais malheureusement aucun mode coopératif ne sera prévu. Ce qui est encore plus remarquable c'est que la présence d'un coéquipier n'entache pas l'ambiance angoissante du jeu. Les deux protagonistes vont devoir s'entraîder et pas seulement pour affronter les ennemis, aussi pour résoudre les divers énigmes. 
  • Qui dit deux personnages, dit un inventaire plus grand mais qui dit survival dit que ça ne va pas être si simple. En effet, les grosses armes prendront deux emplacements dans l'inventaire, il n'y a que Rebecca qui peut mélanger les herbes, mais pour combler ce système, les objets pourront être échanger mais aussi déposer à même le sol, ce système équivaut donc à l'absence des coffres, une première dans un Resident Evil si on ne compte pas les Spin Off, il va donc falloir bien faire attention à ce que l'on laisse sur le sol et à garder le strict nécessaire pour progresser dans l'aventure. Si vous voulez absolument tout garder il va falloir faire pas mal d'allers-retours entre chaque zones pour avoir la conscience tranquille.    

Anecdote :

  •  Le jeu aurait dû préalablement sortir sur Nitendo 64, sur cette version Rebecca porte comme Jill Valentine un béret ( Une des rares figurines de Rebecca qui est aujourd'hui une des plus rares porte le costume de cette version ), cependant la console sera jugée pas assez puissante pour supporter le jeu.
  • Le prénom de "Koen" est mentionné dans la version Nitendo 64 de Resident Evil 2, en effet, l'équipe de développement avait depuis longtemps l'idée de faire une préquelle au premier épisode.

 http://img593.imageshack.us/img593/5272/residentevil0nintendo64.jpg

Version Nitendo 64 

 

  • Pour conclure, c'est un des meilleurs épisode de la série, la complicité des deux héros m'a bien plus et j'espère les revoir bien assez tôt. Ce sera pour un 17/20 bien mérité. 

 

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 23:24

the-grudge-wii-031.jpgDans une obscurité complète, Kayako notre Yurei préférée va faire surement réussir à vous faire stresser

 

Ju-on est édité par AQ Interactive et développé par Feelplus uniquement sur wii en 2009. Le scénario est signé Takashi Shimizu, la même personnage ayant écrit le scénario des films.

La peur commence bien avant avoir commencé à jouer au jeu, je n'ai jamais vu une pochette aussi laide, il y a des paires de baffes qui se perdent quand on voit ça.

 

ju-on.pngComment peut-on passer d'une si belle pochète à ça ? Franchement !

 

On va pas y aller par quatre chemin ce jeu est moyen.

 

Niveau graphisme : la Wii a su se montrer beaucoup plus convaincante sur bon nombre d'autres jeux.

 

Niveau gameplay : Vous prenez le premier Forbidden siren en bien pire, rigidité extrême, la lampe part dans n'importe quel sens, les déplacements du personnage sont dignes d'une grand-mère à qui on aurait pris sa canne.

 

Niveau histoire : Il y en a pas vraiment, on contrôle 4 personnages différents dans quatres environnements différents ( Usine désaffectée, Hôpital, Bureaux, ... ).

Pour ceux qui ne savaient pas ce jeu se base sur un film du même nom qui sera suivi du bon nombre de suite et de remake américain. L'histoire est simple, quiconque entre dans une certaine maison se verra poursuivre par les esprits des personnes ayant été sauvagement assassiné ( Ici, une femme, Kayako, son fils et le chat ).

Comme dit précédemment le jeu est divisé en quatre partie ( Un évantuel 5 chapitre serait à débloquer, surement en ramassant tous les documents, il se passerait dans la maison où a eu lieu le massacre ) mais on ne sait en aucun cas si les personnages sont préalablement entré dans cette fameuse maison ou si alors ce sont ces 4 endroits qui seraient aussi hantés par une malédiction. Donc bref, de toute manière pour un jeu de ce genre les développeurs n'ont sûrement pas du miser sur ce point pour convaincre les joueurs.

 

Niveau ambiance : Nous voici au bon point du jeu, on se déplace dans des endroits stressant, avec comme seul ami une lampe torche, on entend que ses bruits de pas quand tout à coup on entend la fameux bruit de Kayako, le miaulement de son fils, des objets se renversent, on voit une touffe de cheveux, bref tout ce qui est destiné à faire peur et ça marche dans l'ensemble.

Le seul bémol c'est justement les apparitions trop fréquentes de ses bruits ou apparitions destinée à faire peur, en effet, comme pour un Dead Space, plus on s'attend à voir quelque chose moins il est stressant.

 

the-grudge-wii-035.jpgLe quatrième niveau est le seul qui m'a fait stresser, les mannequins et moi n'avons jamais fait bon ménage ( sûrement à cause d'un certain Silent Hill )

 

Pour conclure, c'est un jeu sympa, facilement finissable en 2 heures ( et encore je suis gentil ),

Faite le essayer par vos amis vers 2 heures du matin et ils feront moins les malins.

Ce sera pour moi un 12/20 car je ne l'ai pas acheté à plein prix mais je pleins ce qu'ils l'ont acheté à sa sortie.

Repost 0
Published by test-survival-horror - dans Vrai Survival Horror
commenter cet article

Présentation

  • : Test-Survival-Horror
  • Test-Survival-Horror
  • : Blog testant différents jeux d'horreur pour savoir si ce sont vraiment des Survival Horror
  • Contact

Informations en vrac

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028214-nouveautes.jpg

Until Dawn

Night Cry

Soma

The Coma

Resident Evil Origins Collection

Layers of Fear

Project Zero Maiden of Black Water

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028222-a-venir.jpg

Outlast 2 (Début 2017)

Resident Evil 7 (Début 2017)

Resident Evil 2 (Remake) 

Call Of Cthulhu (2017)

Draugen (???)

Perception

We Happy Few

The Hum

From Beneath

Devastated Dreams (En développement)

Sacrilegium (???)

What remains of Edith Finch

PAMELA

2Dark (Fin 2016)

Scorn

Daymare : 1998 (En développement)

Year of the Ladybug (En développement)

Shadows of The Eternal (???)

Kodoku (???)

Agony

Routine

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/31/1407028219-prochains-tests.jpg

Attente : Mise à jour actuelle du blog

Compte SensCritique

                BloodCurse62